Mercredi, 15 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Trump salue le courage des Iraniens, met en garde Téhéran

Trump salue le courage des Iraniens, met en garde Téhéran

12 Janvier 2020

La foule a lancé des slogans dénonçant "les menteurs" et réclamant des poursuites contre les responsables du drame et ceux qui, selon les manifestants, ont tenté de le couvrir.

"Au brave peuple iranien, qui souffre depuis longtemps: je suis à vos côtés depuis le début de ma présidence, et mon administration continuera à être à vos côtés", a tweeté samedi Donald Trump, en anglais et en farsi.

Le locataire de la Maison Blanche fait ici référence à la repression des manifestations qui avaient éclaté mi-novembre en Iran après l'annonce d'une forte augmentation du prix de l'essence, faisant plus de 300 morts, selon l'ONG Amnesty International. "Il ne peut pas y avoir un nouveau massacre de manifestants pacifiques ni de coupures d'internet".

"Le monde regarde", a souligné le président américain. "Il est plus important que jamais que l'Iran abandonne ses ambitions irréfléchies et commence à se comporter comme un pays normal", a-t-il ajouté.

Nintendo Switch : plus de 3,3 millions d'unités en France
Un chiffre arrêté au 31 décembre et tenant compte de cette année 2019, riche de 1,25 millions de nouveaux acquéreurs. En 2018, il y avait eu 1,1 million de Switch vendues en France.

Le rassemblement, à la prestigieuse université Amir Kabir de Téhéran, s'est transformé en manifestation de colère. "Cela enfreint la Convention de Vienne, que le régime a de manière notoire enfreint à de nombreuses reprises".

A propos de l'avion abattu, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, avait présenté auparavant des excuses pour une "erreur humaine en des temps de crise causée par l'aventurisme américain (qui) a mené au désastre".

L'Iran a reconnu samedi avoir abattu "par erreur" à l'aide d'un missile le vol PS752 de la compagnie Ukraine International Airlines peu après son décollage de Téhéran alors qu'il avait jusque-là fermement démenti l'hypothèse d'un tir de missile évoquée dès mercredi par le Canada. En mesures de représailles, la République Islamique d'Iran a procédé à des tirs de missiles qui ont visé des bases militaires en Irak.

Dans un communiqué, les forces armées ont expliqué que l'appareil avait été pris pour une "cible hostile".

Trump salue le courage des Iraniens, met en garde Téhéran