Samedi, 11 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'affaire Matzneff ou la question du consentement

L'affaire Matzneff ou la question du consentement

08 Janvier 2020

Présenté par le Journal du dimanche comme "la figure la plus influente de Saint-Germain-des-Prés", le romancier Frédéric Beigbeder s'est exprimé au micro de Philippe Vandel, mercredi, sur l'affaire Gabriel Matzneff, un écrivain qui se vantait d'avoir des relations sexuelles avec des très jeunes filles et garçons. Le ministre de la Culture a en effet estimé que cette allocation versée à l'écrivain, qui fait l'objet d'une enquête, n'était pas "justifiée" et ne devrait de ce fait pas être renouvelée par le Conseil national du livre (CNL).

Avant même sa parution, "Le Consentement" a ébranlé toute l'édition française, qui a longtemps accordé à Gabriel Matzneff les honneurs dus aux grands écrivains - le prix Renaudot de l'essai en 2013, notamment - sans jamais, ou presque, questionner ses pratiques. Gabriel Matzneff n'a fait aucun commentaire sur l'ouverture de l'enquête du parquet. Vincent Monadé avait émis la semaine dernière la même préconisation.

"L'ensemble des faits rapportés me porte à considérer que cette allocation n'est pas justifiée et n'aurait pas dû perdurer", écrit-il. Dans cet ouvrage publié chez Grasset, la directrice des éditions Julliard raconte comment elle est tombée à 14 ans sous l'emprise de l'écrivain Gabriel Matzneff, alors âgé de 50 ans.

Une nouvelle planète dans une "zone habitable" découverte par la Nasa
Dans un modèle, l'une des faces est couverte de nuages à cause de l'évaporation, dans d'autres, les conditions sont désertiques. Nous savons désormais que l'étoile est environ deux fois plus petite que le Soleil, et qu'elle est deux fois moins chaude.

Depuis 2012, l'écrivain aurait touché 160 000 euros grâce à cette allocation, selon le JDD.

"Ces allocations ne sont pas des aides à la création, a indiqué Franck Riester, mais elles soutiennent des auteurs "dont on considère qu'ils ont contribué à la renommée de la littérature française, au rayonnement des lettres, et à notre vie littéraire et artistique (...) Est-ce que M. Matzneff par le caractère autobiographique de ses récits contribue par ses écrits à la renommée de la littérature française en se faisant le chantre de la pédocriminalité?"

Le ministre a aussi proposé que soient réexaminées les décorations remises à Gabriel Matzneff, officier des Arts et Lettres depuis 1995 et chevalier de l'Ordre national du mérite depuis 1998, dans le cadre des prochaines réunions des organismes les attribuant.

L'affaire Matzneff ou la question du consentement