Jeudi, 13 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Désormais, si vous refusez les médicaments génériques vous serez moins remboursés — Santé

Désormais, si vous refusez les médicaments génériques vous serez moins remboursés — Santé

07 Janvier 2020

Voici les nouvelles règles en vigueur.

Tout d'abord, l'obligation de l'écriture manuscrite de cette mention " non substituable " sur l'ordonnance est supprimée afin de permettre au médecin de recourir à un logiciel d'aide à la prescription pour son inscription et sa justification. Cependant, les médecins sont tout de même libres de continuer à la stipuler mais ils doivent préciser la raison de cette décision. Il s'agit de: lamotrigine, lévétiracétam, pregabaline, topiramate, valproate de sodium et zonisamide (des antiépileptiques), lévothyroxine (une hormone thyroïdienne), azathioprine, ciclosporine, évérolimus, mycophénolate mofétil et mycophénolate sodique (des immunosuppresseurs), et buprénorphine (un traitement substitutif aux opiacés). La différence sera à la charge du patient, sachant que les génériques sont en moyenne 30 à 40 moins chers que les princeps dont ils sont la copie.

Par conséquent, si aucune des trois mentions n'est écrite sur l'ordonnance, le patient peut toujours refuser le générique mais ne pourra pas bénéficier du tiers-payant.

Une enquête ouverte pour viols sur mineur — Affaire Matzneff
Selon une enquête du Journal du Dimanche , Gabriel Matzneff , désormais âgé de 83 ans, a touché depuis 2002 un total de 160 000 euros.

La prise en charge reste inchangée en cas d'acceptation du médicament générique par le patient: il ne fait pas l'avance des frais et n'a pas de reste à charge à payer, explique l'Assurance maladie. Il sera remboursé sur la base du prix du générique le plus cher par rapport au médicament d'origine.

Désormais, hormis trois exceptions très encadrées, tout patient qui refusera un médicament générique perdra de l'argent.

Si le patient présente "une contre-indication formelle et démontrée à un excipient à effet notoire présent dans tous les médicaments génériques disponibles et absent dans le médicament de marque".

Désormais, si vous refusez les médicaments génériques vous serez moins remboursés — Santé