Vendredi, 23 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Des restes humains retrouvés dans l’estomac d’un requin-tigre — La Réunion

Des restes humains retrouvés dans l’estomac d’un requin-tigre — La Réunion

28 Décembre 2019

Ce matin, les équipes du Centre Sécurité Requin (CSR) ont autopsié le requin prélevé la nuit dernière.

Selon une source proche du dossier, deux bras et une gourmette auraient été trouvés qui a été présentée à la famille d'un kayakiste ayant disparu le 12 décembre dans le lagon de la Saline (ouest).

Si les vétérinaires du Centre de sécurité requin tentent toujours de déterminer si le kayakiste est mort des suites de l'attaque du requin, ou s'il s'était noyé avant que le squale ne l'avale, la famille a formellement identifié sa gourmette. Une gourmette identifiéeSelon les premiers éléments, il s'agirait du kayakiste disparu le 12 décembre dernier, alors qu'il était parti en randonnée dans le lagon de l'Hermitage. Sa femme avait prévenu les secours et un important dispositif de recherches avait été déployé durant plusieurs jours, en vain.

C'est la seconde fois en quelques semaines qu'une telle découverte se produit. L'animal a été pêché au large de Saint-leu (ouest de l'île française de La Réunion, dans l'Océan indien), ont indiqué vendredi les autorités. A cet endroit, la mer est peu profonde et ne présente pas de difficulté particulière à l'exception d'une passe dans la barrière de corail donnant accès à la haute mer.

Seine-Saint-Denis : on recherche Hasan, nouveau-né disparu avec sa maman
Le garçon devait être placé à l'aide sociale à l'enfance et sa mère l'aurait emmené avec lui pour éviter ce placement. Depuis mercredi 25 décembre, ils ont disparu, rapporte la chaîne RTL .

Depuis le début de l'année deux personnes, un pêcheur et un surfeur, ont été mortellement attaquées par un squale.

Il n'y avait eu aucune attaque en 2018. 11 ont été mortelles. Plus de la moitié concerne des surfeurs ou des bodyboardeurs.

La découverte des restes humains ce vendredi arrive alors que le préfet a récement recommandé la plus grande vigilance aux usagers de la mer, "et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin qui font l'objet d'une réglementation spécifique".

Des restes humains retrouvés dans l’estomac d’un requin-tigre — La Réunion