Lundi, 26 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Cerfs de Luc Besson : la fédération des chasseurs déboutée

Cerfs de Luc Besson : la fédération des chasseurs déboutée

28 Décembre 2019

Une cohabitation à l'origine, selon les agriculteurs, de dégâts dans les champs voisins, dont les dommages ont été estimés à 130 000 euros.

Réforme des retraites. Légère amélioration du côté des transports jeudi 26 décembre. L'association a déjà annoncé qu'elle allait faire appel de la décision.

"Le tribunal d'instance d'Argentan a " retenu tous nos arguments ", a de son côté affirmé Jean-Marc Descoubes l'avocat de Luc Besson".

"Me Lagier, lui, trouve le jugement " extrêmement subjectif ".

ShutterstockLa fédération de chasse reproche à Luc Besson de ne pas réguler les cerfs vivant sur ses terres...

Deux jeux Pokémon débarquent gratuitement sur Facebook
Contrairement à Pokémon Medallion Battle , Tower Battle est déjà disponible sur Facebook pour tout le monde. Si un Pokémon ou la tour tombe de la plateforme, c'est terminé.

Luc Besson, cinéaste auteur du Grand bleu, Nikita, le Cinquième élément, Subway, Lucy... est propriétaire d'un domaine de 160 ha dont 84 ha de bois dans l'Orne, à La Trinité-des-Laitiers (Orne), en bordure de la forêt domaniale de Saint-Evroult-ND-du-Bois, entre Gacé et L'Aigle.

Début 2016, le préfet de l'Orne y avait ordonné des battues administratives, destinées à faire fuir les cerfs s'y réfugiant. "Mais cette année-là, les dégâts aux cultures ont augmenté".

Luc Besson 1, Les chasseurs de l'Orne 0. "Il n'est pas démontré de concentration anormale de gibier chez Luc Besson et le lien de causalité entre les dégâts constatés et l'éventuelle présence de cervidés chez lui n'est également pas démontré", a précisé le représentant légal du réalisateur.

Pour la fédération, les dégâts sont causés par les animaux de Luc Besson qui ne fait rien pour stopper leur prolifération.

"Le débat ici, ce n'est pas chasser [ou pas], c'est payer. C'est à se tirer les cheveux", avait déclaré Jean-Marc Descoubes lors de l'audience du 4 novembre. "C'est son droit. Mais soit il respecte le plan de chasse, soit il assume financièrement", avait plaidé Me Lagier, l'avocat des chasseurs qui devrait donc poursuivre sa bataille judiciaire avec le réalisateur.

Cerfs de Luc Besson : la fédération des chasseurs déboutée