Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le Comité olympique russe déterminé à participer — JO de Tokyo

Le Comité olympique russe déterminé à participer — JO de Tokyo

27 Décembre 2019

Mardi, les principaux responsables olympiques de la Russie se sont officiellement opposés à un contrôle antidopage interdisant à la Russie de participer à des événements sportifs internationaux.

"Le Comité olympique de Russie (COR) est un membre de droit et à part entière du mouvement olympique, c'est pourquoi nous avons toutes les raisons de considérer que nous allons former l'équipe pour Tokyo et nous ferons tout pour que l'équipe participe sous le drapeau tricolore russe", a déclaré Stanislav Pozdniakov, patron du COR, à l'issue d'une réunion.

Formellement, une fois que les fondateurs de Rusada - les comités olympique et paralympique russes - auront donné leur accord ce mardi, l'agence antidopage russe va notifier l'AMA qu'elle conteste ces sanctions. Il s'est prononcé contre toute contestation des sanctions. Le directeur de la Rusada, Youri Ganous, a jusqu'au 27 décembre pour réunir les documents nécessaires.

Le 9 décembre, l'agence a annoncé sa décision d'interdire à la Russie de participer à de grandes compétitions internationales pendant quatre ans. Ce que le Comité olympique russe juge inacceptable, tandis que le gouvernement a dénoncé une "hystérie" russophobe. L'agence mondiale devra alors saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui se prononcera en dernier ressort.

Un compte Facebook est désormais obligatoire — Messenger
Ceux qui disposent d'un compte Messenger lié à un numéro de téléphone pourront continuer de l'utiliser de cette manière. Pas besoin de fermer Netflix pour répondre à un message, les bulles de conversations se superposent sur l'écran.

Les athlètes russes pourront concourir sous un drapeau neutre, mais les officiels et représentants du pays ne pourront pas participer.

Le Comité d'enquête de la Fédération de Russie (CEFR), une importante agence nationale dédiée à l'application des lois, assure que le lanceur d'alerte Grigory Rodchenkov (photo ci-dessus), à l'origine des révélations d'un dopage d'état aux Jeux d'hiver de Sotchi 2014, serait l'auteur des manipulations des données du laboratoire de Moscou.

Il s'agit là du énième rebondissement dans un scandale qui a démarré avec la révélation en 2015 d'un dopage institutionnel pratiqué en Russie depuis 2011 et impliquant hauts fonctionnaires, agents secrets et fioles d'urine trafiquées.

Le Comité olympique russe déterminé à participer — JO de Tokyo