Mercredi, 29 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » 6000 agressions sexuelles signalées à Uber en 2017 et 2018 — Etats-Unis

6000 agressions sexuelles signalées à Uber en 2017 et 2018 — Etats-Unis

09 Décembre 2019

Selon un rapport d'Uber, publié jeudi et relayé par l'agence de presse américaine Associated Press (AP), ces chiffres portent sur un total de 1,3 milliard de courses effectuées par la société l'année dernière alors qu'en 2017, quelque 2.936 agressions sexuelles ont été signalées, dont 229 viols, sur un 1 milliard de voyages aux Etats-Unis. Aux États-Unis, dans un rapport, l'entreprise admet avoir enregistré 6 000 cas d'agressions sexuelles en deux ans. Ainsi, " seulement 0,0003 % de tous les déplacements Uber au cours de cette période impliquaient un seul des incidents critiques en matière de sécurité décrits dans le rapport", souligne-t-il. Bien que rare, chacun de ces rapports représente une personne qui a partagé une expérience très douloureuse. "Même un seul signalement serait un signalement de trop ", déclare le géant mondial des VTC. " La plateforme reflète le monde dans lequel nous opérons, avec ses bons et ses mauvais aspects". Pas sûr que cela suffise à rassurer les utilisateurs, qui appellent souvent une voiture justement pour se déplacer en sécurité.

Depuis cette année noire, et après plusieurs cas rapportés de violences sexuelles, Uber a rompu avec la stratégie d'étouffement des affaires. Les langues se délient et les témoignages se multiplient sur le hashtag #UberCestOver. En mai 2018, la société a cessé d'obliger ses clients, employés ou chauffeurs victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle à passer par une procédure de médiation, beaucoup plus discrète qu'une procédure judiciaire.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Enfin, Uber insiste sur ses actions déjà mises en place pour garantir la sécurité de ses usagers et exprime sa volonté d'améliorer son service. Une fonctionnalité considérée inutile par les victimes et leurs avocats.

France Télévisions traite vos données personnelles afin d'améliorer les produits franceinfo et répondre plus précisément à vos besoins.Pour exercer vos droits sur vos données, contactez-nous.

6000 agressions sexuelles signalées à Uber en 2017 et 2018 — Etats-Unis