Samedi, 28 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » Taxe 'Gafa': Trump menace la France qui réplique

Taxe 'Gafa': Trump menace la France qui réplique

03 Décembre 2019

La proposition de l'USTR, qui doit encore recevoir l'aval du président américain Donald Trump, risque d'intensifier les frictions avec l'Union Européenne et la France en particulier.

"La taxe française n'est pas discriminatoire (.) Elle comprend des entreprises américaines mais aussi des entreprises françaises, des entreprises européennes et des entreprises chinoises", a poursuivi Bruno Le Maire devant la presse, à Paris.

Washington a menacé lundi d'imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu'à 100%, sur l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français en réponse à l'instauration en France d'une taxe sur les géants américains du numérique.

"Ces sanctions seraient inacceptables", a jugé le ministre français de l'Economie et des Finances, contestant le bien-fondé juridique de telles représailles.

"En deuxième lieu, nous contestons le principe même de sanctions car ce n'est pas entre alliés la bonne politique, la bonne voie à suivre".

"Si l'administration américaine dit oui au projet de taxation des activités numériques tel qu'il a été négocié à l'OCDE et qui est sur la table, il n'y a plus aucune difficulté".

Charles Leclerc: "La meilleure semaine de ma vie" au GP d'Italie
La FIA se réserve alors le droit de venir effectuer un contrôle aléatoire en pesant les monoplaces avant et après une course. Il y avait une différence de 4,88 kg entre la déclaration de l'écurie pour la voiture 16 et la mesure du délégué technique.

Cette dernière "agira d'une seule voix", a affirmé mardi un porte-parole de la Commission européenne.

Sur les marchés financiers, les valeurs françaises du luxe accusent le coup. LVMH, numéro un mondial, perd 1,53%, Kering 1,74%, Hermès 2,11%. La plus forte baisse sectorielle est pour le compartiment des matières premières avec un recul de 1,1%. Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a publié lundi la liste des produits français qu'il propose de surtaxer.

Parmi les produits qui pourraient être surtaxés par les Etats-Unis figurent de nombreux fromages dont le Roquefort, les yaourts, le vin pétillant ainsi que des produits cosmétiques comme le savon et le maquillage ou encore les sacs à main.

L'USTR avait ouvert cet été une enquête au titre de la Section 301 du Trade Act de 1974, qui a pour but de déterminer l'équité de pratiques commerciales à l'égard des compagnies américaines.

L'imposition de tarifs douaniers punitifs sur les produits français ne pourra, elle, pas intervenir avant la mi-janvier, à l'issue d'une période de consultations pour examiner les éventuelles demandes d'exemptions, selon le calendrier dévoilé par l'USTR.

La taxe dite "Gafa" (Google, Apple, Facebook et Amazon) impose les géants du numérique à hauteur de 3% du chiffre d'affaires réalisé en France, notamment sur la publicité ciblée en ligne, la vente de données à des fins publicitaires et la mise en relation des internautes par les plateformes.