Samedi, 14 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Suppression du GNR : le blocage des dépôts continue dans l'Ouest

Suppression du GNR : le blocage des dépôts continue dans l'Ouest

03 Décembre 2019

Selon le site Pénurie Mon Essence, plus de 300 stations-service, notamment en Bretagne sont en rupture de stock.

Les blocages, destinés à protester contre la fin de l'avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR), ont commencé jeudi après-midi ou jeudi soir, selon les dépôts.

Depuis vendredi, des stations-service en Bretagne sont à court de carburant après le blocage de plusieurs dépôts pétroliers dans l'ouest. De 80 centimes du litre, il s'envolerait à 1,40 euro, débouchant sur des frais supplémentaires. "C'est juridiquement risqué, par ailleurs c'est très compliqué à mettre en œuvre", précise-t-on dans l'entourage du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Les professionnels du BTP bloquaient toujours ce aujourd'hui l'accès aux dépôts pétroliers de Vern-sur-Seiche, près de Rennes, Brest, Lorient et Le Mans.

"On ne bougera pas tant qu'on n'aura pas ce qu'on veut".

Tunisie : plus de 20 morts dans l'accident d'un bus touristique
Elles sont toutes de nationalité tunisienne, a précisé le ministère du Tourisme, comme le rapportent nos confrères du "Parisien". L'accident s'est produit dimanche dans la région montagneuse d'Aïn Snoussi, proche de la frontière algérienne.

Leur mobilisation a provoqué le blocage des accès de plusieurs dépôts pétroliers dans l'ouest de la France depuis jeudi et qui se poursuivaient lundi. "Il faut qu'ils reviennent sur le projet de loi", explique à l' AFP l'un des fondateurs du mouvement.

"Tant que le gouvernement n'aura pas compris, on ne cèdera pas, et on va aller à la bagarre", a déclaré Norbert Guillou, qui bloque le dépôt de Lorient et réclame une rencontre avec le Premier ministre Édouard Philippe.

Joint par téléphone ce dimanche matin, le directeur de cabinet de la Préfecture du Finistère affirmait qu'"il n'y a pas de prénurie de carburant", et annoncait toutefois des mesures de réquisitions pour les véhicules assurant une mission prioritaire. Des difficultés d'approvisionnement dans les stations-services ont été constatées localement, également en raison d'usagers ayant voulu anticiper une potentielle pénurie en constituant leurs propres réserves.

Suppression du GNR : le blocage des dépôts continue dans l'Ouest