Samedi, 14 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Patrick Balkany "souhaite" conduire la liste de la majorité — Municipales à Levallois

Patrick Balkany "souhaite" conduire la liste de la majorité — Municipales à Levallois

03 Décembre 2019

Depuis la prison de la Santé, où il est incarcéré depuis sa condamnation pour fraude fiscale et blanchiment, Patrick Balkany, le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a annoncé qu'il " souhaitait " conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales, a indiqué son épouse et première adjointe, Isabelle Balkany, ce mardi.

Mais selon l'élue levalloisienne, les faits ne se sont pas déroulés ainsi.

Condamné en première instance pour corruption et blanchiment aggravé à quatre et cinq ans de prison, Patrcik Balkany n'aurait pas procédé de la sorte. Oui, car ils ont fait appel des deux jugements les concernant. Une scène que relate Marianne, qui précise que peu avant, Isabelle Balkany vient d'annoncer qu'il y aura bien "une liste Balkany" aux élections de mars 2020.

Lionel Messi (Barça) déjà sacré Ballon d'Or par la presse espagnole
Avec ce but de l'Argentin, le Barça remportait cette rencontre et reprenait la tête de la Liga. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone "Ajouter un commentaire".

Selon son épouse, contactée par BFMTV, Isabelle Balkany a indiqué que la réunion n'était pas un conseil municipal et que les élus de la ville discutaient en fait du budget de la ville et d'un dîner. "Patrick a demandé ce que l'on allait manger au dîner de la majorité. Il a répondu des œufs...", a-t-elle déclaré à "Marianne".

Patrick Balkany sera candidat à sa propre succession pour les élections municipales de 2020. Mi-septembre, Isabelle Balkany avait ainsi répondu à Paris Match: "Pourquoi ne serait-il pas candidat?" Quant à l'inéligibilité, elle est suspensive, jusqu'à la fin des recours. Avant, la cour d'appel se prononcera lundi sur la demande de libération formulée par Patrick Balkany. D'abord dans le volet pour fraude fiscale, il avait obtenu sa remise en liberté, soumise au paiement d'une caution de 500 000 euros. Puis, du 3 au 19 février se tiendra le procès en appel pour le volet blanchiment.

Patrick Balkany