Jeudi, 5 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Arrivée en France des corps des 13 militaires tués au Mali

Arrivée en France des corps des 13 militaires tués au Mali

02 Décembre 2019

Treize cercueils drapés de bleu-blanc-rouge: la France rend ce lundi un hommage national aux soldats morts il y a une semaine jour pour jour au Mali.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta assistera aux côtés du gouvernement français et des familles des soldats à cet hommage organisé dans la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, à Paris, qui accueille depuis le XVIIe siècle vétérans et blessés de guerre et abrite le tombeau de Napoléon. L'hommage national est une tradition pour les militaires morts dans l'exercice de leurs fonctions ou au combat.

A l'issue de l'éloge funèbre qu'il prononcera, le Président de la République décernera la Légion d'honneur, à titre posthume, aux treize militaires morts pour la France, "treize héros " qui "n'avaient qu'un seul but, nous protéger", avait-il réagi, lundi dernier. Il suffira de se présenter devant les portes des Invalides, ouvertes dès 13h30.

Il s'exprimera non pas sur les modalités d'action de la force Barkhane au Sahel, qu'il a déclaré jeudi vouloir réexaminer, mais "sur la condition des soldats, les raisons de leur combat et la notion d'héroïsme", a précisé l'Élysée. Puis il rencontrera leurs familles, dans l'intimité, à la fin de la cérémonie. Un écran géant sera installé sur l'esplanade pour retransmettre la cérémonie.Vous pourrez également saluer le passage des cercueils sur le pont Alexandre III à 11h30, précise l'Elysée. Deux ex-Premiers ministres, François Fillon et Bernard Cazeneuve, prendront eux aussi part à la cérémonie.

En coffret et au cinéma — Johnny à l’Olympia
Cette dernière séance doit être diffusée dans plus de 150 cinémas en France, Suisse, Belgique. Elle organise ce dimanche, une série de 3 concerts à l'Olympia en hommage à son défunt mari.

La ministre des Armées, Florence Parly, s'est rendue au Mali, mercredi 27 novembre.

Un dernier hommage leur a été rendu sur la base de Gao par leurs frères d'armes, avant leur départ pour la France.

A Gap, des centaines de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage aux soldats mardi soir. Temps de recueillement de la nation qui associera également les maires, des classes d'élèves ainsi que des porte-drapeaux des communes de Gap, Pau, Saint-Christol et Varces, où sont implantés les régiments dont étaient issus les disparus.

Arrivée en France des corps des 13 militaires tués au Mali