Jeudi, 5 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Rahabi rejette la résolution du Parlement européen sur l’Algérie

Rahabi rejette la résolution du Parlement européen sur l’Algérie

01 Décembre 2019

Le Parlement européen a adopté une résolution sur l'Algérie au ton très fort. En effet, cette institution hautement politique, qui représente les gouvernements des 27 membres de l'UE, apporte clairement son soutien à la révolte populaire pacifique des Algériens et appelle à la satisfaction des revendications du Hirak. Le texte, qui révèle l'inquiétude des euro-députés face à " la situation des droits de l'homme et des libertés fondamentales en Algérie " a été voté. Ils condamnent fermement les arrestations arbitraires et illégales ainsi que l'emprisonnement, les attaques et les intimidations de journalistes, syndicalistes, avocats, étudiants, défenseurs des droits de l'homme et de manifestants pacifiques qui prennent part aux manifestations d'Hirak.

La résolution précise le contexte algérien actuel.

Elle demande aux autorités algériennes "la libération immédiate et inconditionnelle" de toutes les personnes inculpées "pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression, les manifestants pacifiques, les défenseurs des droits de l'homme et journalistes arbitrairement détenus alors que leurs activités sont autorisées par le droit algérien et conformes aux instruments internationaux en matière de droits de l'homme que l'Algérie a ratifiés". Elle dénonce les " détentions arbitraires ", les " censures", les " procès d'activistes ".

La nouvelle liste noire des médicaments "plus dangereux qu'utiles" publiée
Prescrire alerte aussi sur des produits contre le mal de gorge et de la toux dont on peut se passer. Une centaine de médicaments " plus dangereux qu'utiles ", dont une douzaine de petits nouveaux.

" Depuis janvier 2018, les autorités algériennes ont fermé plusieurs églises, dont la plupart appartiennent à l'Église protestante d'Algérie (EPA), l'organisation centrale, reconnue légalement, des églises protestantes en Algérie".

Il demande "la libération immédiate et inconditionnelle des 42 manifestants arrêtés pour avoir brandi le drapeau amazigh" et considère qu'"une solution soit trouvée à la crise sur la base d'un processus politique pacifique et ouvert". Il " invite les autorités algériennes à mettre fin à toute forme d'intimidation, y compris le harcèlement judiciaire et législatif, l'incrimination ainsi que les arrestations et les détentions arbitraires à l'encontre des manifestants pacifiques, des défenseurs des droits de l'homme, des journalistes critiques et des blogueurs ".

Rahabi, qui a décidé de boycotter la présidentielle du 12 décembre, et qui participe aux marches du vendredi, réagit aussi à la menace de l'Algérie, exprimée hier jeudi par le ministère des Affaires étrangères de revoir ses relations avec l'Union européenne.

Rahabi rejette la résolution du Parlement européen sur l’Algérie