Vendredi, 13 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Pas d’implication de Daech, affirme l’armée française — Crash au Mali

Pas d’implication de Daech, affirme l’armée française — Crash au Mali

01 Décembre 2019

Ce que dément François Lecointre, chef d'état-major des armées.

Pour lui, ses accusations sont injurieuses, graves et dramatiques: "imaginer que nous sommes au Mali pour exploiter des richesses qui justifieraient simplement ou qui permettraient de compenser le coût de nos engagements, le coût humain ou le coût financier me paraît totalement dérisoire", a-t-il déclaré.

Au micro de RFI, François Lecointre, chef d'état-major des armées, a démenti, indiquant: " Il n'y a pas eu de prise à partie par les jihadistes qui étaient poursuivis, il n'y a pas eu de retrait d'un appareil face à un tir de jihadiste ". Selon le groupe terroriste, un hélicoptère transportant des renforts pour aider les troupes au sol aurait tenté d'atterrir sur le lieu de l'embuscade, mais " les soldats du califat ont tiré en direction de l'appareil, le forçant à se retirer et au final il est entré en collision avec un autre hélicoptère causant la mort de 13 soldats ", selon le communiqué publié sur Telegram.

Les deux hélicoptères, un Tigre et un Cougar, sont entrés en collision durant une opération de combat contre des djihadistes lundi soir au Mali. "Ils participaient à une opération d'appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes". "(...) Nous devons la vérité à nos soldats et à leurs familles ". Une enquête est en cours, alors que les boîtes noires des appareils ont été récupérées.

Thomas Cook France va conserver la moitié de ses 685 salariés
Il relève cependant que "le nombre "significatif d'intérêts à la reprise manifestés démontre la notoriété du groupe". Petit à petit, le démantèlement des filiales du tour-opérateur se poursuit en Europe.

La ministre française des Armées Florence Parly s'est inclinée mercredi au Mali devant les cercueils des 13 militaires.

Le président de la République Emmanuel Macron présidera ce lundi après-midi aux Invalides , en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, un hommage national ouvert au public en l'honneur des treize militaires.

"Selon toute vraisemblance, un abordage entre ces deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l'origine de l'accident, déclarait l'armée française après l'annonce de la mort des militaires".

L'opération française Barkhane mobilise 4500 hommes dans la bande sahélo-saharienne. Aussi, a-t-il appelé à plus d'engagement des pays concernés avant de juger dérisoires, les allégations et rumeurs faisant état de ce que l'armée française est au Mali non pas pour lutter contre le terrorisme mais pour piller le sous-sol du pays.

Pas d’implication de Daech, affirme l’armée française — Crash au Mali