Jeudi, 5 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » L’auteur était un ex-détenu condamné pour terrorisme — Attaque de Londres

L’auteur était un ex-détenu condamné pour terrorisme — Attaque de Londres

01 Décembre 2019

Il s'agit d'un ancien prisonnier condamné pour terrorisme.

La police britannique a identifié l'assaillant sous le nom de Usman Khan, un homme de 28 ans, qui avait déjà été condamné pour des faits de terrorisme et était sorti de prison l'an dernier. "Ces simples changements, conformes à ce que je dis depuis que je suis devenu Premier ministre [en juillet] auraient permis d'éviter cet attentat", a-t-il estimé.

Trois personnes, un homme et deux femmes, ont été blessées.

A lire:Qui était Usman Khan, l'assaillant qui a tué deux personnes à Londres?

"C'était une erreur de permettre aux criminels et violents de sortir plus tôt de la prison et il est très important de sortir de cette habitude et d'appliquer les peines appropriées aux criminels dangereux, en particulier les terroristes", a-t-il affirmé.

Pour la patronne de Scotland Yard, Cressida Dick, ces citoyens ont fait preuve d'"un courage extraordinaire en intervenant" ou "en suivant les instructions des policiers sur place".

D'autres images montrent l'un des passants parvenir à se saisir du couteau, avant de s'éloigner de la mêlée en disant aux autres personnes présentes sur le pont de s'éloigner. La zone, où se trouvent de nombreux bureaux et lieux de sortie, restera bouclée "un certain temps", selon la police. L'homme portait un explosif factice.

Sur de nombreuses vidéos prises par des témoins et diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir plusieurs passants se ruer sur l'assaillant et tenter de le maîtriser.

VIH : plus de 6 000 nouveaux cas en France en 2018
La baisse des nouvelles découvertes, couplée à une augmentation de l'activité de dépistage, ne doivent donc pas occulter ces diagnostics à un stade avancé .

"On a fait tout ce qu'on pouvait pour essayer de lui arracher son couteau afin qu'il ne blesse personne d'autre", a expliqué à la BBC Stevie Hurst, un guide de tourisme figurant parmi ceux qui sont intervenus.

Dans une autre vidéo, on voit l'un de ces passants ayant récupéré le couteau de l'assaillant toujours à terre.

Le Royaume-Uni a reçu des messages de soutien de l'étranger, dont la Maison Blanche qui a condamné "avec force toutes les violences horribles contre des innocents".

En juin 2017, une camionnette avait foncé sur la foule sur le London Bridge, qui traverse la Tamise, avant que ses trois occupants ne poignardent des passants dans le Borough Market. Bilan: huit morts et une cinquantaine de blessés.

L'État islamique a revendiqué samedi l'attaque du pont de Londres, assurant que son auteur "fait partie des combattants de l'EI" et qu'il l'a commis "en réponse aux appels à cibler les habitants des pays de la coalition internationale" anti-jihadiste.

Il a refusé de dire si l'attaque constituait un " échec " pour les autorités.

"Début novembre, le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé, passant de " grave " à " substantiel", le risque d'un attentat étant désormais considéré comme " probable", et non " hautement probable", avait annoncé la ministre de l'Intérieur Priti Patel.

L’auteur était un ex-détenu condamné pour terrorisme — Attaque de Londres