Lundi, 9 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Lutte antiterroriste au Sahel : La France perd 13 militaires au Mali

Lutte antiterroriste au Sahel : La France perd 13 militaires au Mali

29 Novembre 2019

Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans une collision accidentelle de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des jihadistes, a annoncé mardi l'Elysée.

Les 13 victimes sont six officiers, six sous-officiers et un caporal chef de l'armée de terre.

" Selon toute vraisemblance, un abordage entre ces deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l'origine de l'accident ", a rédigé le ministère des Armées".

Dans son communiqué diffusé par son organe de propagande, le groupe terroriste dont le chef a été tué fin octobre par les forces spéciales américaines mais aussitôt remplacé, prétend que la collision a eu lieu suite à des combats au sol et au désengagement de l'hélicoptère de transport de l'armée française. "Engagés au sol depuis quelques jours, les commandos traquaient un groupe de terroristes, décelés quelques heures plus tôt, qui évoluaient en pick-up et à moto", a fait savoir l'état-major des armées françaises. L'armée a déclaré que les hélicoptères volaient très bas tout en soutenant les commandos français sur le terrain près de la frontière avec le Niger. Le colonel a également précisé que les corps des treize militaires tués "sont sous emprise française ". L'accident s'est produit lors d'une opération de combat contre des djihadistes. "De nombreux moyens de la force Barkhane sont encore engagés", a-t-il indiqué. La Nation rassemblée témoigne à leurs familles, à leurs proches, ses condoléances et témoigne à ces jeunes soldats sa profonde gratitude.

Mercato-Barça-PSG: une confidence de Messi à Neymar révélée
Au-delà du désir affirmé de rejouer ensemble , Messi dévoile un grand indice sur son futur: il quitterait le Barça en 2021. L'Argentin aurait effectivement lancé au Brésilien: "Je veux que tu reviennes.

Lundi soir, dans le nord-est du Mali, treize soldats français sont morts dans un accident, le plus grave depuis le début de la guerre en 2013 et l'un des incidents, toutes causes confondues, les plus meurtriers depuis des décennies. Comme président de la République, j'ai eu aussi à vivre ces épreuves-là.

Parmi les victimes figure le fils de l'ancien ministre et sénateur centriste français Jean-Marie Bockel, a confirmé, bouleversé, ce dernier à l'AFP.

Avec cet accident, le nombre de décès français en opération au Mali et au Sahel se porte à 44 morts. Ils appartenaient aux régiments de Pau, de Gap, de Varces et de Saint-Christol. Interrogé après la mort de 13 officiers et sous-officiers lundi soir au Mali, il a estimé "jamais les armées françaises iront défiler, en vainqueurs, en passant sous l'Arc de Triomphe ".

Et malgré les efforts de formation déployés par l'Union européenne, la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et Barkhane, les armées nationales des pays sahéliens, parmi les plus pauvres au monde, semblent incapables d'enrayer la progression des attaques.

Lutte antiterroriste au Sahel : La France perd 13 militaires au Mali