Vendredi, 3 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un "coup sévère" porté à la propagande de l'EI

Un "coup sévère" porté à la propagande de l'EI

28 Novembre 2019

Une cyberattaque d'ampleur mondiale a été menée contre la propagande en ligne des militants du groupe Etat islamique.

Une vaste opération des polices européennes menée ces derniers jours a porté un "coup sévère" à la propagande en ligne du groupe jihadiste Etat islamique (EI), paralysant la diffusion de milliers de contenus, a annoncé lundi l'agence européenne de police Europol.

Le parquet fédéral et Europol donneront un point presse sur cette cyberattaque au siège d'Europol à La Haye, ce lundi à 14h.

Europol précise avoir travaillé avec Google, Instagram, Twitter et Telegram, notamment, et saisi des vidéos de propagande, des publications, des comptes faisant l'apologie du terrorisme et de la violence. "Est-ce un succès à 100 %?"

Uber perd son permis d'exercer à Londres
Wilson estime que les soucis londoniens d'Uber illustrent " l'étendue de ses problèmes juridiques (...). Des efforts salués par l'autorité londonienne des transports, mais jugés jusqu'ici insuffisants.

Un "effort considérable " de la part de l'EI sera nécessaire s'il tente de revenir au même niveau en ce qui concerne sa présence en ligne, a toutefois affirmé le porte-parole.

L'agence de presse rappelle qu'une cyberattaque a déjà été menée contre les serveurs d'Amaq en 2018, "mais les comptes et sites avaient été assez rapidement réactivés". Il mène également une grande bataille sur internet, et c'est sa propagande en ligne qui lui permet "la radicalisation de citoyens européens et la facilitation et revendication des attaques", auxquelles n'a pas échappé la Belgique, a-t-il rappelé. "Cela nous a un peu surpris et c'est pourquoi nous avons essayé de faire mieux cette fois-ci", a commenté le porte-parole du parquet fédéral. Grâce à la collaboration des polices américaine et de l'UE, elle s'était déroulée sur deux jours dans huit pays et avait particulièrement visé l'agence Amaq utilisée par les islamistes radicaux pour revendiquer des attentats et propager leurs appels au djihad.

Par ailleurs, dans le cadre de cette opération, la police espagnole a arrêté aux Iles Canaries un homme soupçonné de faire partie des " principaux diffuseurs " de la propagande en ligne de l'EI. Il avait fallu deux ans de travail avant que les enquêteurs ne passent à l'action.

Un