Lundi, 18 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Très lourde sanction pour les Saracens

Très lourde sanction pour les Saracens

10 Novembre 2019

Tony Rowe, le patron d'Exeter, grand rival malheureux des Saracens avec deux défaites consécutives en finale du championnat d'Angleterre - ainsi qu'en 2016 -, a, de son côté, estimé que la sanction infligée au club londonien n'est pas " assez sévère", considérant qu'il pouvait encore atteindre la demi-finale du championnat d'Angleterre et possiblement donc sa finale. "Il n'y a pas de place dans le sport professionnel pour les tricheurs". Pour quelles raisons? Pour des rémunérations parallèles données aux meilleurs joueurs de l'effectif afin de contourner le fameux Salary Cap.

En clair, le club anglais n'a pas respecté le Salary Cap. En cas de relégation, le club serait obligé de se séparer de ces cadres comme Owen Farrell, Maro Itoje, Elliot Daly et les frères Vunipola.

Dans l'attente de ce verdict final, sans doute en 2020, les supporters ont fait des petits calculs.

Camion charnier en Grande-Bretagne: les 39 victimes identifiées étaient vietnamiennes
Huit personnes ont en outre été arrêtées cette semaine au Vietnam, portant le nombre d'arrestations dans ce pays à 10. Des policiers bouclant la zone autour du camion, à Grays, dans lequel 39 corps ont été découverts.

Conséquence directe, les Saracens se retrouvent bons derniers du championnat avec -26 points après trois journées de championnat, l'opération maintien semble ainsi bien hypothétique pour ce club historique. Il aurait alors 30 points à rattraper sur Bath et Leicester, actuels 11e et 12e du championnat anglais (4 pts), pour espérer ne pas finir dernier et relégué. " Le club a dépassé le plafond de paiement de joueurs majeurs lors des trois (dernières) saisons ", selon le communiqué. Il est notamment reproché à Nigel Wray, le propriétaire, d'avoir contourné la limite en se lançant dans des investissements en commun avec certains joueurs.

La commission de discipline de la Premiership a décidé de sanctionner durement le club anglais des Saracens de Londres.

En comparaison, ce mécanisme est fixé à 11,3 millions d'euros dans le Top 14 français, où il existe depuis 2010.

Très lourde sanction pour les Saracens