Jeudi, 21 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Ce célèbre historien décapite son étudiante et la...découpe

Ce célèbre historien décapite son étudiante et la...découpe

10 Novembre 2019

Tôt samedi matin 9 novembre, les secours ont repêché un homme tombé dans le canal de la Moïka, au centre de Saint-Pétersbourg. Dans son sac, les deux bras d'une femme.

Deux bras découpés et un pistolet d'alarme: c'est l'incroyable contenu du sac à dos d'Oleg Sokolov, quand il a été sorti, samedi matin, des eaux de la rivière Moïka, à Saint-Pétersbourg, par les autorités locales.

Oleg Sokolov, expert russe de Napoléon décoré de la Légion d'honneur, a été exclu du conseil scientifique de l'Institut des sciences sociales, économiques et politiques (Issep) de Lyon, après qu'il a avoué avoir tué une ancienne étudiante, a annoncé l'établissement.

Les médias locaux ont précisé de leur côté que l'historien, ivre, serait tombé à l'eau alors qu'il tentait de faire disparaître les membres de la jeune femme dans la rivière. Selon les médias russes, la police a retrouvé au domicile de Sokolov le corps décapité d'Anastassia Echtchenko, 24 ans, qui avait été son étudiante et avait co-signé plusieurs travaux avec lui. "Il a reconnu sa culpabilité", a déclaré à l'AFP Alexandre Potchouev, son avocat, ajoutant que l'historien de 63 ans, actuellement hospitalisé et traité pour hypothermie, a assuré regretter son acte et être prêt à coopérer avec la police.

Sokolov a également fondé un populaire mouvement de reconstitutions historiques en Russie, au cours desquels plusieurs milliers de figurants rejouent notamment des grandes batailles de l'histoire. D'autres clichés le représentent menant la charge à la tête d'un régiment de cavaliers de hussards...

Garcia: "Tout faire pour soulever le trophée" - Fil Info - Fed Cup - Tennis
Un troisième succès français après 1997 et 2003? Les Bleues restent toutefois sur trois défaites en finale, en 2004, 2005 et 2016. Et pourtant la numéro un mondiale a été sans pitié face à sa compatriote Caroline Garcia ce samedi.

"Il se prenait vraiment pour Napoléon, au point qu'il se faisait appeler "Sire " ou "Majesté", écrit le journal Novaya Gazeta".

Une source dans la police locale a indiqué, sous couvert d'anonymat, que l'homme arrêté est Oleg Sokolov, professeur à l'université de Saint-Pétersbourg.

L'universitaire russe (qui a reçu la Légion d'Honneur de la France en 2003), membre du conseil scientifique de l'école de Marion Maréchal, vient pourtant de faire parler de lui de manière heureusement très inhabituelle pour un enseignant.

L'Issep s'est ému samedi, dans un communiqué, du "crime atroce dont se serait rendu coupable Oleg Sokolov ". "Etant professeur de la chaire d'histoire moderne à l'université de Saint-Pétersbourg, intervenu comme directeur d'études invité à l'Ecole pratique des hautes études à la Sorbonne, décoré de la Légion d'honneur française, nous n'imaginions pas qu'il puisse commettre cet acte odieux", expliquait samedi dans un communiqué l'Issep.

Ce célèbre historien décapite son étudiante et la...découpe