Lundi, 18 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » La Turquie va renvoyer, à partir de lundi, les jihadistes (...)

La Turquie va renvoyer, à partir de lundi, les jihadistes (...)

09 Novembre 2019

Ankara indique qu'elle renverra à partir du lundi 11 novembre les membres étrangers du groupe Etat islamique (EI) détenus dans les prisons turques, a affirmé, ce vendredi 8 novembre, Süleyman Soylu, le ministre turc de l'Intérieur. "Ils sont à vous, faites-en ce que vous voudrez", a-t-il ajouté. Le ministre turc n'a cependant pas précisé quels étaient les pays concernés par cette mesure. L'offensive turque a fait craindre à de nombreuses autorités nationales que les prisonniers sous le contrôle des Kurdes soient purement et simplement libérés et dans la nature.

Ankara appelle régulièrement les pays européens à reprendre leurs ressortissants qui ont intégré les rangs de Daesh en Syrie, mais ceux-ci sont peu enclins à les récupérer, notamment pour des raisons sécuritaires. Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé jeudi que plus de 1150 membres de l'EI étaient actuellement incarcérés dans les prisons turques.

Drake lance sa propre marque de cannabis
Nous savons désormais que derrière cette campagne de communication originale, se cache More Life Growth , une marque de cannabis. La star canadienne Drake se lance dans un nouveau business, celui du cannabis .

Ce lundi, M. Soylu avait déclaré que les combattants étrangers de Daesh seraient renvoyés dans leurs pays même si leur nationalité leur avait été enlevée. Avant cela, le pays avait été soupçonné d'avoir laissé des jihadistes passer ses frontières pour rejoindre la Syrie. Mais il n'est pas clair comment la Turquie pourrait s'y prendre pour renvoyer une personne dans un pays dont elle ne serait plus techniquement un ressortissant.

En parallèle, Ankara est aussi accusé de frapper la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qui lutte contre les dernières forces jihadistes, disséminées à travers la Syrie.

La Turquie va renvoyer, à partir de lundi, les jihadistes (...)