Jeudi, 21 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » 1300 vols supprimés jeudi et vendredi — Grève chez Lufthansa

1300 vols supprimés jeudi et vendredi — Grève chez Lufthansa

08 Novembre 2019

Depuis minuit, le personnel de cabine de la compagnie aérienne allemande Lufthansa a entamé une grève de 48 heures. Près de 180.000 passagers sont affectés.

Le mouvement de grève doit démarrer mercredi à 18h (heure de Montréal) et durer jusqu'à vendredi 18h (heure de Montréal).

Sur les 13 vols Lufthansa arrivant à Brussels Airport et les 13 vols en partant, 14 au total ont été annulés jeudi à la suite de la grève du personnel de cabine de la compagnie allemande, a appris Belga auprès de l'aéroport bruxellois. La compagnie envisage de déployer des avions plus gros sur les axes les plus touchés, notamment dans les aéroports de Francfort et Munich.

Le dimanche 20 octobre, UFO (le syndicat du personnel de cabine) avait déjà organisé une grève dans quatre filiales du groupe Lufthansa, entraînant une centaine de suppressions de vols. Mais la compagnie principale n'était pas visée.

Le syndicat a décidé d'enclencher ce mouvement social en raison "du refus persistant de Lufthansa de négocier " sur ses revendications tels la question des salaires ou le recours au travail précaire. Le patron du groupe, Carsten Spohr, s'est dit dans la journée prêt à une médiation, dans l'intérêt des clients et des employés.

Sur le pont Alexandre III, un dernier hommage au brigadier Ronan Pointeau
C'est dans cette même région, celle de Ménaka, que 49 soldats maliens ont été tués vendredi, eux aussi par l'EI. Il a été tué par un engin explosif, samedi 2 novembre, alors qu'il était en opération près de Ménaka, au Mali .

La compagnie a précisé que ses filiales (Eurowings, Germanwings, Sunexpress, Lufthansa Cityline, SWISS, Edelweiss, Austrian Airlines, Air Dolomiti et Brussels Airlines) n'étaient pas concernées par la grève. Lufthansa offre en outre à ses clients touchés par la grève la possibilité de réserver sans délai et gratuitement un vol avec une compagnie du groupe dans les dix prochains jours.

Pour le syndicat UFO, fragilisé par un conflit permanent à sa tête, cette grève est aussi un test de sa capacité à mobiliser alors qu'un tribunal allemand doit se pencher en avril prochain sur sa légitimité à représenter les salariés.

Le syndicat, qui reste majoritaire parmi les quelque 21.000 employés travaillant dans les cabines, selon Handelsblatt, n'a pas réagi dans l'immédiat aux offres de pourparlers.

Pour les vols intérieurs allemands, la société ferroviaire Deutsche Bahn pourra être sollicitée. La grève devrait coûter entre 10 et 20 millions d'euros par jour au moins, a indiqué le directeur financier, Ulrik Svensson. La filiale de Lufthansa, Brussels Airlines, a dès lors affrété deux vols aller-retour supplémentaires vers Francfort.

1300 vols supprimés jeudi et vendredi — Grève chez Lufthansa