Jeudi, 21 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Burkina: des dizaines de personnes tuées dans une attaque armée

Burkina: des dizaines de personnes tuées dans une attaque armée

07 Novembre 2019

" Notre pays est encore sous le choc suite à l'attaque de cars transportant le personnel d'une société minière (SEMAFO) faisant malheureusement des victimes à l'Est", a déploré le chef du gouvernement Christophe Dabiré.

"Le Canada demeure solidaire avec le peuple burkinabé et appuie les actions du Burkina Faso dans ses efforts de consolidation de la paix et la stabilité au pays et dans sa lutte contre le terrorisme", a-t-on précisé par courriel, ajoutant qu'on "condamne fermement l'attaque".

Des travailleurs du producteur d'or québécois Semafo ont une fois de plus fait l'objet d'une attaque au Burkina Faso, mercredi, qui s'est soldée par la mort d'au moins 37 personnes en plus de faire 60 blessés.

Les cinq bus attaqués transportaient du personnel, des entrepreneurs et des fournisseurs liés à la compagnie minière, et ils étaient escortés par des militaires. Semafo avait fait part dans un premier temps d'un bilan de "plusieurs morts et blessés". Selon des témoins cités par l'AIB, le véhicule de tête a sauté sur un engin explosif avant que le convoi n'essuie des tirs d'armes. "Deux cars qui transportaient des travailleurs ont ensuite essuyé des tirs nourris", a expliqué une source sécuritaire s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Les gendarmes expulsent les magistrats grévistes — Tribunaux d'Alger
Ce qui s'est passé dimanche à Oran et ce lundi à Alger a été qualifié de dérapage sur lequel les magistrats ne comptent pas se taire.

La note du gouverneur rassure qu'"un ratissage des forces de défense et de sécurité est en cours dans la zone ".

L'entreprise canadienne Semafo a présenté ses condoléances "aux familles des victimes" et exprimé "son soutien résolu aux forces de sécurité du Burkina Faso" dans un communiqué. L'entreprise avait déjà subi deux attaques similaires en août 2018.

Le bilan de l'attaque en fait la plus meurtrière perpétrée au Burkina Faso depuis que le pays est pris dans une spirale de violences attribuées à des mouvements djihadistes, il y a près de cinq ans.

Burkina: des dizaines de personnes tuées dans une attaque armée