Vendredi, 22 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le directeur du Zoo de Beauval accompagne Emmanuel Macron en Chine

Le directeur du Zoo de Beauval accompagne Emmanuel Macron en Chine

06 Novembre 2019

Depuis l'arrivée en janvier 2012 du mâle Yuan Zi ("Rondouillard") et de la femelle Huan Huan ("Joyeuse"), le nombre de visiteurs dans le Zooparc de Beauval (Loir-et-Cher) est en outre passé de 600 000 à 1,6 million par an, "ce qui a permis de développer le parc, d'en faire une destination à part entière", a-t-il ajouté. La famille s'est agrandie depuis, avec la naissance, le 4 août 2017, de Yuan Meng.

"Aujourd'hui, les choses avancent j'espère dans le bon sens, il n'y a pas de raison que les pandas ne puissent pas rester en France, les relations franco-chinoises étant excellentes et il n'y a pas de raison qu'elles se dégradent", estime Rodolphe Delord.

Au cours des dernières décennies, Pékin a prêté des dizaines de pandas - considérés comme des trésors nationaux en Chine où ils sont menacés par l'exploitation forestière et l'agriculture - aux Etats-Unis, à l'Espagne, à l'Autriche ou encore au Japon. Il a indiqué avoir évoqué cette question avec le chef de l'Etat qui "a promis d'en parler" lors de sa visite en Chine, prévue jusqu'à mercredi.

Le sujet pourrait être également abordé par Brigitte Macron, marraine de Yuan Meng, à qui elle était allé rendre visite à Beauval en décembre 2018 avec des dignitaires chinois.

Un homme nu sème la panique dans un TGV — Marne
Sa garde à vue va être levée, et un arrêté a été pris afin de permettre son hospitalisation d'office. Il ne portait " aucune arme ou engin explosif ", a-t-on ajouté de même source.

" Les pandas nous permettent de sensibiliser le public à la conservation de la biodiversité, (...) mission première des parcs zoologiques", a déclaré Rodolphe Delord. Ils en sont devenus les stars, choyés dans des enclos spécialement aménagés avec des plantes venues de Chine, dont des bambous. Tous les signaux sont toutefois au vert pour la naissance d'autres bébés pandas au printemps, selon Rodolphe Delord.

Le ZooParc de Beauval soutient d'ailleurs activement la conservation de cette espèce dans son milieu naturel, dans les montagnes du Sichuan; c'est une réussite car en 2016, grâce aux efforts sur le terrain, l'espèce longtemps classée "menacée" est désormais considérée comme "vulnérable" par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

La traduction en mandarin du nom du président français, "Ma-ke-long", peut se lire comme "Le cheval bat le dragon", animal symbole de la civilisation chinoise.

Le directeur du Zoo de Beauval accompagne Emmanuel Macron en Chine