Vendredi, 22 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » France: Patrick Balkany et son épouse condamnés pour "blanchiment aggravé"

France: Patrick Balkany et son épouse condamnés pour "blanchiment aggravé"

19 Octobre 2019

Patrick Balkany a en revanche été relaxé des accusations de "corruption" et "prise illégale d'intérêts" qui pesaient sur lui.

Les édiles de Levallois-Perret Patrick et Isabelle Balkany ont été condamnés vendredi à Paris pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, à cinq ans d'emprisonnement assortis d'un nouveau mandat de dépôt pour lui et à quatre ans ferme sans incarcération immédiate pour elle.

Les époux et leur fils Alexandre ont été reconnus coupables de "blanchiment aggravé". Pour sa femme, Isabelle, condamnée en septembre à trois ans de prison ferme mais sans mandat de dépôt, il avait demandé quatre ans avec sursis et 500 000 euros d'amende (le volet corruption ne la concerne pas). Tous les deux sont également inéligibles pour dix ans. Il n y'a pas un centime d'argent public. " C'est uniquement notre patrimoine familial, et il n'y a pas de corruption ", a-t-elle ajouté en quittant le tribunal.

Le second jugement s'annonce encore plus risqué pour Patrick Balkany qui n'a eu de cesse de se poser en "fraudeur passif", simple héritier des lingots paternels.

Le parquet avait requis sept ans de prison contre l'élu, dix ans d'inéligibilité et la confiscation de tous ses biens.

Le baron des Hauts-de-Seine, 71 ans, a refusé d'être extrait de sa cellule de la Santé, a-t-on appris auprès de la maison d'arrêt.

Syrie: Erdogan "n'arrive plus à suivre" Trump sur Twitter
L'opération turque a aussi rebattu les cartes dans le nord de la Syrie, nouvel épicentre du conflit qui déchire ce pays depuis 2011.

Le couple était accusé d'avoir caché 13 millions d'euros d'avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse aux Antilles et Dar Guycy à Marrakech.

Au fil des audiences, les Balkany avaient concédé quelques "fautes". Mme Balkany avait, pendant l'instruction, admis avoir acquis grâce à un héritage familial la villa antillaise en 1997, via une société constituée au Liechtenstein par une fiduciaire suisse. Le couple a en revanche toujours nié détenir le riad de la palmeraie, acquis en janvier 2010 par une SCI marocaine, elle-même détenue par une société écran panaméenne aux titres au porteur. Et ce, en dépit des peignoirs brodés aux initiales "PB", des livres dédicacés, des meubles payés par Isabelle Balkany.

Patrick Balkany était soupçonné de s'être fait offrir cette villa marocaine par le milliardaire saoudien Mohamed Al Jaber en échange de délais de paiements pour un juteux projet immobilier qui n'avait pas abouti. Patrick Balkany est donc considéré comme le propriétaire de ces demeures.

Pour la défense, rien ne tient dans ce dossier.

Pour leur rôle dans l'acquisition du riad, l'avocat Arnaud Claude et Jean-Pierre Aubry, alors bras droit de Patrick Balkany, ont été condamnés à trois ans de prison avec sursis et des amendes pour blanchiment de fraude fiscale. Ce dernier l'a découverte inanimée et a appelé les secours qui l'ont immédiatement conduite à l'hôpital. Il attend désormais l'examen prévu mardi de sa demande de mise en liberté.

France: Patrick Balkany et son épouse condamnés pour