Dimanche, 20 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Libéré, Maurice Kamto annoncé aux Etats-Unis — Cameroun

Libéré, Maurice Kamto annoncé aux Etats-Unis — Cameroun

08 Octobre 2019

"Le tribunal donne acte au ministère public, constate l'arrêt des poursuites" et "ordonne leur mise en liberté s'ils ne sont pas détenus pour autre chose" que ce qui leur est reproché, a déclaré la présidente de la Cour, devant laquelle 102 personnes comparaissaient, dont Maurice Kamto.

Il a opté pour l'apaisement, cerné par de multiples et inédites crises politiques liées notamment aux revendications indépendantistes dans les régions anglophones du pays et à la détention arbitraire de Maurice Kamto, chef du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) et rival malheureux de Paul Biya lors de la présidentielle d'octobre 2018.

Lui et plus de 90 de ses partisans étaient, depuis, poursuivis par la justice militaire, notamment pour "insurrection", un crime passible de la peine de mort, même si celle-ci n'est plus appliquée au Cameroun. Il avait été arrêté fin janvier avec des centaines de ses partisans à la suite de manifestations pacifiques organisées pour protester contre les résultats de la présidentielle. Un refrain repris régulièrement par ses partisans depuis la réélection de Paul Biya, 86 ans dont 37 au pouvoir, à la présidentielle de 2018, dont le MRCMouvement pour la Renaissance du Cameroun conteste les résultats, estimant que leur candidat Kamto, arrivé deuxième, l'avait remportée. Leur procès s'était ouvert le 6 septembre et devait reprendre théoriquement mardi prochain.

D'où l'immense surprise à la découverte de ce tweet du président Paul Biya annonçant "l'arrêt des poursuites judiciaires contre certains responsables et militants de partis politiques".

Leonardo se renseigne pour Rayan Aït-Nouri (Angers) — PSG
L'Équipe de France Espoirs ne pourra pas compter sur Rayan Aït-Nouri pour ses rencontres internationales du mois d'octobre. La latéral gauche a déclaré: " C'est toujours bien que de grands clubs aient un œil sur moi.

L'annonce du Président de la République est survenue quelques heures après la clôture du dialogue national convoqué pour tenter de mettre fin au conflit séparatiste qui ensanglante les deux régions anglophones du pays. Le Nord du pays est sous la constante menace du groupe djihadiste nigérian Boko Haram qui multiplie les attaques. Il a réitéré la disponibilité des Nations Unies d'aider les autorités et le peuple camerounais à cet égard.

Le ministre de la Communication indique que c'est par pur humanisme que Paul Biya a pris la décision.

Le président est bien conscient que le Cameroun est à la croisée des chemins parce qu'il fait face à d'importantes crises, commente pour l'AFPAgence France-Presse Richard Makon, un universitaire et politologue camerounais.

Libéré, Maurice Kamto annoncé aux Etats-Unis — Cameroun