Dimanche, 20 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Etats-Unis: ce tueur en série avoue 93 meurtres

Etats-Unis: ce tueur en série avoue 93 meurtres

08 Octobre 2019

L'homme de 79 ans a avoué avoir tué plus de 90 personnes sur une période de 30 ans. Il purge une peine de prison à vie depuis 2014, lorsqu'il a été reconnu coupable et condamné pour les meurtres de trois femmes, battues et étranglées.

Âgé de 79 ans, Samuel Little est considéré comme le pire tueur en série de l'histoire des États-Unis. Face à chaque vidéo, le FBI livre le portrait de la victime présumée dessiné par Samuel Little lors de son incarcération. Selon Al Jazeera, les fédéraux ont annoncé, à travers un communiqué que les analystes du crime estimaient que tous ses aveux étaient crédibles.

Libéré, Maurice Kamto annoncé aux Etats-Unis — Cameroun
Le Nord du pays est sous la constante menace du groupe djihadiste nigérian Boko Haram qui multiplie les attaques. Il a réitéré la disponibilité des Nations Unies d'aider les autorités et le peuple camerounais à cet égard.

"De nombreuses personnes ont probablement été accusées à ma place, si je peux aider quiconque à sortir de prison, alors Dieu pourrait me sourire un peu plus", a confessé Samuel Little au réseau de télévision américain CBS.

Samuel Little aurait agi entre les années 1970 et 2005. "Même s'il est déjà en prison, le FBI estime qu'il est important de faire justice pour chacune des victimes, de clore tous les cas possibles", a-t-elle ajouté. Par ailleurs, les responsables ont filmé les confessions du tueur. Les forces de l'ordre ont mis en ligne un site sur lequel on peut voir les confessions filmées du tueur qui raconte les meurtres pour lesquels les victimes n'ont pas encore été identifiées. "Beaucoup de ces décès avaient été initialement classés comme des overdoses ou des morts accidentelles ou sans cause déterminée". Sur le site internet, le FBI a détaillé que "certains corps n'ont jamais été retrouvés". Il avait fait l'objet d'une arrestation pour trafic de drogue en 2012, dans un centre pour sans-abris du Kentucky, avant son extradition vers la Californie. Là-bas, des traces d'ADN ont permis aux autorités de faire le rapprochement avec trois affaires non résolues, les fameux "cold cases ", qui ont permis de le condamner en 2014 pour les meurtres de trois femmes à Los Angeles entre 1987 et 1989.

Etats-Unis: ce tueur en série avoue 93 meurtres