Vendredi, 3 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Ad Astra est-il le meilleur film de l'année?

Ad Astra est-il le meilleur film de l'année?

20 Septembre 2019

Avec Ad Astra, James Gray, en amateur de films de genre, nous en offre une nouvelle variation en forme d'odyssée spatiale et aborde un nouveau territoire, la science-fiction.

" Que diable allait-il faire dans cette galère " (ou fusée)? Mais peut-il prétendre se classer dans les meilleurs de notre année cinéma? Néanmoins, l'hypothèse qu'il soit toujours vivant n'est pas à écarter. Son héros, l'astronaute Roy McBride (Brad Pitt, coproducteur du film), est chargé par son employeur SpaceCom d'une mission secrète sur Mars afin de trouver l'origine d'étranges phénomènes de surcharges électriques qui menacent la Terre et l'humanité tout entière.

On l'avait laissé au fin fond de la jungle amazonienne, dans The lost city of Z, où il dressait le portrait remarquable de l'un des plus grands explorateurs du XXè siècle, Percival Harrison Fawcett. Si le réalisateur quittait ses habituels décors new-yorkais, il poursuivait toujours l'exploration des relations familiales de ses précédents films. Presque en toute simplicité, son incursion dans la science-fiction suit la même voie.

Après tout, Chazelle a lui-même fait preuve de ses propres élans de liberté dans son mésestimé First Man, alors qu'à l'inverse, on semble ici constamment empêcher Gray de pleinement se mettre à l'œuvre. Il va se " perdre dans les étoiles " pour tenter de se rapprocher des humains, tel est son paradoxe.

Tom Welling reprend son rôle de Superman de SMALLVILLE pour Arrow
Routh, de son côté, qui fait aussi déjà partie du ArrowVerse (il est The Atom), reprendra sa cape du film Superman Return (sorti au cinéma en 2006).

Ce parcours initiatique et introspectif se double pour le spectateur d'un captivant voyage dans l'espace dont la beauté et le mystère sont magnifiés par les jeux d'ombre et de lumière du directeur de la photographie Hoyte Van Hoytema (qui a travaillé sur Interstellar et Dunkerque de Christopher Nolan), les décors de Karen O'Hara et la musique de Max Richter.

Même Liv Tyler, qui se voit à nouveau magnifier par les compositions orchestrales de Max Richter, comme c'était le cas dans la grandiose télésérie The Leftovers, tout en renouant avec l'espace pour la première fois depuis Armageddon (en faisant abstraction du délire qu'est Space Station 76, bien sûr), demeure d'une importance assez discutable, sauf peut-être pour l'épilogue, qui risque certainement de diviser les spectateurs.

Ad Astra, de James Gray, avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones...

Ad Astra est-il le meilleur film de l'année?