Jeudi, 2 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Vendée. Une commune oblige ses habitants à " être en joie "

Vendée. Une commune oblige ses habitants à " être en joie "

19 Septembre 2019

Maniant le langage propre à l'administration française, Freddy Riffaud, maire sans étiquette politique des Essarts-en-Bocage (9.000 habitants), a publié "un arrêté municipal officiel" portant sur la semaine du 5 au 11 octobre, lors de la première édition du festival de musique "Ville en joie".

Sourire obligatoire aux Essarts! Et ce n'est pas une blague. L'élu de la petite commune de Vendée de 8 800 habitants a décidé d'obliger sa population à être de bonne humeur du 5 au 11 octobre sur une plage horaire entre 8 heures et 22 heures.

Immigration : Emmanuel Macron en terrain miné ? - Un œil sur les médias
Globalement, 64 % des Français ont l'impression " qu'on ne sent plus chez soi comme avant " en France. On est comme les trois petits singes: "on ne veut pas regarder ".

Il a été pris "considérant le risque élevé de mauvaise humeur à l'arrivée de l'automne et au taux d'ensoleillement moins important" et "la vitesse à laquelle une émotion négative peut se répandre et faire des ravages". "Les " colériques", les " râleurs " et les " rabat-joie " ne seront autorisés à entrer sur son territoire.

Le maire de la commune estime "qu'il y a trop de morosité" dans le pays. Les gens malheureux, il y en a partout.

Vendée. Une commune oblige ses habitants à