Vendredi, 14 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » RDC : Oly Ilunga se défend et dément avoir tenté de fuir

RDC : Oly Ilunga se défend et dément avoir tenté de fuir

19 Septembre 2019

" Le dossier du Docteur Ilunga (l'ex-ministre de la Santé) se trouve entre les mains de la justice".

Soupçonné d'avoir détourné plus de 4 millions de dollars alloués par le gouvernement à la lutte contre Ebola, l'ancien ministre est en garde à vue depuis le 14 septembre.

La police l'avait interpellé en l'accusant de vouloir quitter la RDC via le Congo-Brazzaville. "Il sera déféré le lundi 16 septembre 2019 au parquet général près la Cour de cassation ".

Oly Ilunga a été entendu le 27 août par la police, avec trois de ses anciens collaborateurs "sur la gestion des fonds alloués à la riposte au virus Ebola pendant qu'il était aux affaires".

Nommé par Joseph Kabila, Oly Ilunga avait démissionné de son poste de Ministre de la Santé le 22 juillet 2019 lorsque le nouveau Président, Felix Tshisekedi, l'avait privé de toute responsabilité dans la lutte contre l'épidémie et avait passé le contrôle à Jean-Jacques Muyembe, directeur de l'Institut national de recherche biomédicale de la RDC.

Leonardo change de ton pour Neymar — PSG
Ce que je veux, c'est qu'ils soutiennent le PSG ", a réagi Neymar samedi soir après son grand retour sous le maillot parisien. Comme je l'ai toujours dit, ce n'est pas un mauvais gamin. "Je n'ai pas besoin qu'ils me soutiennent ou crient mon nom.

Au cours de son escale à l'aéroport international de Goma, M. Alex Azar a conféré avec le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, qui a lui présenté les résultats des efforts consentis par les différents intervenants afin d'arriver à bout de la maladie à virus Ebola.

Depuis la déclaration de cette épidémie d'Ebola le 1er août 2018, le cumul des cas est de 3.113, dont 3.002 confirmés et 111 probables.

A en croire d'autres sources au ministère, il s'était aussi opposé à l'introduction d'un deuxième vaccin fabriqué par des acteurs ayant fait preuve, selon lui, d'un manque d'éthique manifeste.

L'épidémie qui touche surtout Beni-Butembo (Nord-Kivu) a été élevée au rang " d'urgence de santé publique de portée internationale " par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en raison des risques de propagation aux pays voisins (Ouganda, Rwanda).

RDC : Oly Ilunga se défend et dément avoir tenté de fuir