Vendredi, 30 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » "Mon frère était un enfant psychotique" — Alexandre Moix

"Mon frère était un enfant psychotique" — Alexandre Moix

19 Septembre 2019

Alexandre dit-il la vérité?

Les relations ne cessent de s'envenimer entre les frères Moix. Il entend davantage encore répondre aux révélations faites par Yann Moix au sujet de l'ambiance délétère et violente qui semblait régner dans la famille du temps de leur enfance. "Lors de l'émission On n'est pas couché du 27 août dernier, mon frère Yann Moix, a indiqué que je me serai rapproché de l'extrême droite à un moment de ma vie et que je continuerais aujourd'hui à fréquenter cette mouvance".

Le mea culpa médiatique de Yann Moix n'aura pas apaisé les tensions avec son frère, Alexandre Moix. Un document BFMTV du mardi 17 septembre 2019.

Sa belle déclaration à Jean-Luc Reichmann — Mireille Mathieu
Paul " aurait même perdu sur une question qu'il connaissait bien, mais sa concentration commençait à lui faire défaut ". Une rumeur qui grossit et qui prend toute son ampleur dans l'émission de Cyril Hanouna , " Touche pas à mon poste ".

Il évoque aussi un souvenir douloureux de son enfance. "Mes parents m'ont protégé". "Je me souviendrai à vie de cette scène où, de force, il est venu me chercher, il m'a empoigné les cheveux, il m'a pris la main, qu'il a mise de force dans les persiennes en ferraille de notre chambre, et les a refermées sur mes doigts. La douleur fut si intense que j'en tombai dans les pommes". Il continue: "Le lendemain, j'ai eu tous les ongles qui sont tombés". Si dans son ouvrage, il se présente comme un enfant victime de violences, ses parents et son frère ne sont pas de cet avis.

"Il y a d'autres fois où il essayait de m'étouffer avec des oreillers", ajoute Alexandre Moix, assurant qu'"on ne peut pas décemment faire ce qu'il (a) fait sans que ça relève de la psychiatrie". "Je me souviens de la force qu'il avait, je ne pouvais même pas ressortir de dessous les draps", a-t-il souligné avant d'ajouter: "Il a été mon bourreau". En outre, il a supposé que j'aurais fourni à des gens malintentionnés d'extrême droite ses textes et dessins antisémites et négationnistes et, qu'ainsi, j'aurais eu un rôle à jouer dans ses récents déboires.