Vendredi, 14 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'hymne de campagne de Trudeau moqué et retiré

L'hymne de campagne de Trudeau moqué et retiré

19 Septembre 2019

La chanson va être réenregistrée dans une version mieux adaptée.

"Nous avons fait beaucoup sur le contrôle des armes à feu au cours de notre mandat, mais nous reconnaissons qu'il y a plusieurs autres mesures à mettre en place et nous allons le faire" si les Libéraux sont réélus lors des législatives, a assuré Justin Trudeau lors d'un déplacement de campagne en Ontario. Mais après de très nombreuses moqueries pour des paroles traduites dans un français plus qu'approximatif, le parti de Justin Trudeau va réenregistrer la chanson officielle de sa campagne électorale, comme l'a déclaré ce lundi 16 septembre un porte-parole de la formation libérale du Premier ministre canadien.

La chanson " One Hand Up ", du groupe canadien The Strumbellas, a été choisie pour rythmer la campagne. Elle a fait l'objet d'une version française et n'a malheureusement aucun sens.

Une fois traduites en français, les premières paroles étaient par exemple devenues: "On lève une main haute pour demain, on lève une main haute aux étoiles".

" "Céline Dion : " Je suis juste heureuse qu'on m'aime encore " | Tout un matin
Mercredi soir, ses admirateurs vont découvrir à Québec une nouvelle scène, de nouveaux costumes et bien sûr de nouvelles chansons. Un premier extrait, " I'm Flying on my Own " (" Je vole seule ") avait déjà été révélé aux fans".

" Nous remercions grandement [The Strumbellas] d'avoir interprété leur musique dans nos deux langues officielles ", a déclaré un porte-parole du parti libéral du Canada". Certains passages sont en outre peu intelligibles. " Je l'ai écoutée une quinzaine de fois et je n'ai pas encore compris toutes les paroles ", a notamment réagi sur Twitter Gaétan Barrette, député libéral provincial et ex-membre du gouvernement du Québec. "Très, très, très gênant ", a-t-il dit.

La capitale économique du pays a connu plus de 270 fusillades depuis le début de l'année, contre environ 250 il y a un an à la même période.

" Toute mauvaise prononciation ou différence de propos n'avaient pas pour but de blesser la communauté francophone ou de les éloigner du message politique important qu'il contenait ", s'excusent-ils.

L'hymne de campagne de Trudeau moqué et retiré