Mardi, 10 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Santé : le cancer, principale cause de mortalité dans les pays riches

Santé : le cancer, principale cause de mortalité dans les pays riches

10 Septembre 2019

Les maladies cardiovasculaires demeurent la principale cause de mortalité dans le monde chez les adultes d'âge moyen, mais le cancer devient la première cause de décès dans les pays riches, selon deux enquêtes publiées mardi 3 septembre dans la revue scientifique britannique The Lancet (en anglais). Dans les pays pauvres, les maladies cardiovasculaires sont plus mortelles en raison des difficultés concernant l'accès et la qualité des soins. Dans les pays à hauts revenus, le nombre de maladies cardiovasculaires diminue, alors qu'à l'échelle mondiale, elles restent la principale cause de décès chez les adultes.

En effet, sur les 55 millions de morts enregistrés en 2017 sur Terre, les maladies cardiaques représentent plus de 40 % des décès, tandis que le cancer représente 26 % des morts.

Les chercheurs contribuant à ces enquêtes ont souligné qu'il est "probable que le cancer deviendra la cause la plus courante de décès dans le monde dans quelques décennies".

Amical : le Bénin renverse la Côte d'Ivoire (2-1)
Pour les débuts de leurs nouveaux sélectionneurs, la Tunisie et le Maroc n'ont pas brillé ce vendredi en match amical. Dans la foulée, le Bénin égalise grâce à un missile de Rodrigue Kossi qui venait d'entrer en jeu (82è).

Les quatre pays à revenu élevé pris en compte sont le Canada, l'Arabie saoudite, la Suède et les Émirats Arabes Unis. Mais dans les pays riches, le résultat est alarmant: le cancer tue désormais 2,5 fois plus de gens que les maladies cardiaques.

Sur les 21 pays, 70% des cas de maladies cardiovasculaires sont dus à des " facteurs de risque modifiables ", qui peuvent être traités et évités. Dans les pays pauvres, la pollution de l'air intérieur et le faible niveau d'éducation s'ajoutent à ces facteurs précise l'étude.

Faisaient partie de l'étude douze pays à revenus intermédiaire selon une classification de 2006 (Argentine, Brésil, Chili, Chine, Colombie, Iran, Malaisie, Palestine, Philippines, Pologne, Turquie et Afrique du Sud) et cinq pays à faible revenu (Bangladesh, Inde, Pakistan, Tanzanie et Zimbabwe). Un paradoxe puisque les pays à faibles revenus sont pourtant moins exposés aux risques de maladie cardiovasculaire.

Santé : le cancer, principale cause de mortalité dans les pays riches