Dimanche, 15 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Pompeo dit souhaiter la reprise des négociations avec les talibans à l'avenir

Pompeo dit souhaiter la reprise des négociations avec les talibans à l'avenir

10 Septembre 2019

Le Times aurait toutefois appris auprès d'officiels que la décision de Donald Trump aurait "plus à voir avec la résistance des talibans aux termes de l'accord".

Cette explication a immédiatement été remise en question, notamment en raison des récentes attaques meurtrières contre des soldats américains en Afghanistan. Dès lors, une telle réunion " ne doit pas avoir lieu à Washington, encore moins à Camp David et surtout pas au niveau du président des Etats-Unis", martèle cet ancien diplomate, qui avait œuvré au sommet de juillet 2000. Les talibans ont dit " croire " que les Américains reviendront à la table des négociations.

Les propos du locataire de la Maison Blanche tranchent avec ceux de son chef de la diplomatie Mike Pompeo, qui n'avait pas exclu dimanche une reprise des discussions avec les insurgés afghans.

" Je ne suis pas pessimiste", a toutefois assuré le secrétaire d'Etat.

Le principal négociateur américain avait déjà annoncé un accord de paix prévu "en principe" lundi.

Seri Jean Michael porte plainte contre l'OGC Nice pour escroquerie
Le Gym assure que la transaction est propre. À l'été 2018, le joueur a été transféré de l'OGC Nice vers le club anglais de Fulham pour 12 millions d'euros.

Al-Qaïda aux états-Unis. L'accord, sur le point d'être conclu, prévoyait un retrait progressif des forces américaines, devant passer de 13.000 à 14.000 soldats à 8.600 dans les prochains mois. Réagissant à cette décision, les Talibans ont publié un communiqué virulent, même s'ils ont montré de la diponibilité à renouer le dialogue avec Washington. "Quand nous avons vu cette attaque alors que nous touchions au but et qu'il y avait une ouverture pour que le président rencontre les acteurs pouvant offrir la réconciliation et la paix au peuple afghan, le président Trump a dit: "Stop, nous n'allons pas récompenser ce comportement". "S'ils sont incapables d'accepter un cessez-le-feu durant ces discussions de paix très importantes, et sont en revanche capables de tuer douze innocents, alors ils n'ont probablement pas les moyens de négocier un accord significatif", a fait valoir Donald Trump sur Twitter après avoir annoncé l'annulation de la rencontre. "Ce n'est pas très clair", confie aussi à l'AFP l'actuelle directrice Asie de l'organisation de prévention des conflits International Crisis Group.

Dans la diplomatie de Donald Trump, un revirement est possible à tout moment.

Il lui a aussi reproché d'avoir "donné l'impression que les états-Unis étaient pressés de partir, que l'accord soit applicable ou pas".

Pourtant, Donald Trump, qui juge de longue date que ce conflit a coûté trop d'argent et de vies aux États-Unis et a promis de " mettre fin aux guerres sans fin ", avait clairement fait savoir qu'il voulait battre le rappel des troupes avant de briguer un second mandat en novembre 2020.

Pompeo dit souhaiter la reprise des négociations avec les talibans à l'avenir