Dimanche, 15 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » L'envoyé de Trump au Moyen-Orient démissionne

L'envoyé de Trump au Moyen-Orient démissionne

10 Septembre 2019

Ses déclarations interviennent au lendemain de la démission de Jason Greenblatt, conseiller de Donald Trump et l'un des principaux artisans de ce plan avec Jared Kushner, le gendre du président des Etats-Unis, et David Friedman, l'ambassadeur américain en Israël.

" Cela a été l'honneur de ma vie de travailler à la Maison Blanche depuis plus de deux ans et demi sous la direction du président Trump", a déclaré Greenblatt dans un communiqué". Fin août, M. Greenblatt avait annoncé qu'il ne serait pas dévoilé avant les élections législatives israéliennes du 17 septembre. Pour la presse internationale, la démission de Jason Greenblatt ne fait que confirmer l'échec d'un plan de paix américain déjà moribond. Depuis décembre 2017, les Palestiniens ont refusé tout contact officiel avec l'administration américaine et rejeté par avance le plan américain.

Le " plan de paix " de Donald Trump pour le Moyen-Orient a du plomb dans l'aile.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Le volet économique a été présenté en juin: 50 milliards d'investissements internationaux dans les Territoires palestiniens et les pays arabes voisins sur dix ans. "Je pense que (la démission de M. Greenblatt) est juste un clou supplémentaire dans le cercueil". Pour Bassem Naim, un haut responsable du mouvement palestinien Hamas, cette démission est une "bonne nouvelle" et un "signe de l'échec de l'équipe chargée du processus de paix et de la résolution du conflit israélo-palestinien".

Ancien conseil juridique au sein de la Trump Organization pendant deux décennies, Jason Greenblatt s'était attiré les foudres de diplomates européens à l'ONU en juillet en fustigeant avec des mots très durs, devant le Conseil de sécurité, le " consensus international " sur les moyens de mettre fin au conflit israélo-palestinien. " Une paix durable et globale ne sera pas décrétée par la loi internationale ou par ces résolutions verbeuses et peu claires " avait-il lancé, sans mentionner explicitement la solution à deux États. "Je suis vraiment reconnaissant d'avoir travaillé à tenter d'améliorer les vies de millions d'Israéliens, de Palestiniens et d'autres" a écrit l'ex-conseiller. Le ministre a accusé, dans ce sillage, l'occupation israélienne de "fourberie" à travers la mise en œuvre des relations économiques entre les deux parties de manière unilatérale, ajoutant que "l'imposition unilatérale du statu quo et l'application du Protocole commercial et financier de Paris ont bénéficié pleinement à l'occupation israélienne".

" Après près de trois ans dans mon administration, Jason Greenblatt va partir pour rejoindre le secteur privé ", a déclaré le président des États-Unis sur Twitter".

L'envoyé de Trump au Moyen-Orient démissionne