Dimanche, 15 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » L1 : Le Graët parle homophobie, Ménès et Riolo s’écharpent

L1 : Le Graët parle homophobie, Ménès et Riolo s’écharpent

10 Septembre 2019

Un peu agacé par tout le cirque fait depuis le début de la saison autour de l'attitude des supporters de football, accusés pour certains d'être homophobes, ce qui a valu l'interruption de plusieurs matchs de Ligue 1 et Ligue 2, Noël Le Graët a fait part de son mécontentement.

Le dirigeant breton s'en prend sans les nommer aux responsables politiques qui ont porté ce discours dans l'espace public (Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes et Roxana Maracineanu, ministre des Sports, ndlr). On le fera s'il y a une manifestation homophobe constante, avec tout un stade. Du coup, la dernière journée du championnat, fin août, s'est transformée en concours de banderoles et de chants provocateurs dans les tribunes, faisant craindre une surenchère. Ca fait bien d'aller raconter sa science quand on n'a pas grand-chose à dire.

" Je considère que tous les acteurs du sport, dans le football et ailleurs, doivent s'engager sans équivoque dans cette démarche qui nécessite peut-être de la pédagogie, sans doute des sanctions, mais sûrement un dialogue constructif entre tous".

Décès à 63 ans du peintre et sculpteur Philippe Berry
Marilou Berry a fait ses adieux à son père Philippe Berry , dont les obsèques ont été organisées lundi, en région parisienne. Avec ses rires et ses douleurs d'enfant. "Son enterrement aura lieu lundi à 11 heures au cimetière de Pantin".

Interrogé sur les moyens pour sortir de cette crise, il ajoute: "La sortie de crise se fera toute seule". "Il y en a certaines que je trouve marrantes ", a-t-il jugé auprès de Ouest-France".

Pour les PanamBoyz & Girlz United, " le problème, c'est que la FFF n'a jamais rien fait pour essayer de prendre à bras le corps la question des discriminations en général et de l'homophobie en particulier ". De son côté, la ministre des Sports a fait savoir qu'elle appellerait vendredi le patron du foot français.

" S'agissant des interruptions de matches, je rappelle que les arbitres sont sous la responsabilité de la FFF (Fédération française de football, NDLR) donc de Monsieur Le Graët, et que je ne préside pas la commission disciplinaire de la LFP (Ligue de football professionnel, NDLR). Mettons-nous au travail ensemble pour trouver des solutions", a rétorqué Roxana Maracineanu à Noël Le Graët.

L1 : Le Graët parle homophobie, Ménès et Riolo s’écharpent