Jeudi, 24 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Fekir évoque son transfert raté à Liverpool — International

Fekir évoque son transfert raté à Liverpool — International

10 Septembre 2019

Lors d'un entretien accordé à L'Équipe, le joueur a mis en cause l'agent de joueurs dans les discussions avortées avec Liverpool, lors de l'été 2018: "Je n'ai pas de rancoeur envers Liverpool". Sinon, je vais dire des choses que je vais regretter. Ça me correspond un peu plus. "Je suis épanoui humainement et sportivement".

Une pique lancée à son ancien agent, Jean-Pierre Bernès dont il est séparé depuis le mois d'avril et qu'il accuse d'être en partie responsable de ce rendez-vous manqué.

Toujours très attaché à l'OL, " Lyon, c'est un club qui m'a révélé, qui m'a tout apporté.

La surprenante anecdote de Maradona sur Messi — Argentine
Je lui ai dit c'est simple: "tape au milieu", a-t-il expliqué, dans des propos relayés par Foot-Mercato. Un conseil pour le moins surprenant, mais qui a au moins le mérite de s'être révélé efficace depuis.

Transféré au Betis Séville cet été, l'international français a évoqué son adaptation en Espagne et est revenu sur son transfert avorté à Liverpool. " Ça m'a touché parce qu'il y a eu un nombre incroyable de mensonges racontés à ce sujet". Ça leur a fait du mal, comme ça m'a fait du mal... "Ça leur a fait du mal, comme ça m'a fait du mal. Surtout quand tu sais que ce qui est diffusé, c'est faux." . Et moi, aujourd'hui, je suis heureux et tranquille.

Nabil Fekir en est conscient: sa saison 2018/2019, sa dernière sous les couleurs de son club formateur de l'Olympique Lyonnais, n'a pas été une réussite. Mais il fallait bien une excuse et les tests médicaux passés à Clairefontaine étaient très clairs (...) Ce qui a pu m'agacer, c'est qu'en tentant d'avancer ce pseudo souci physique, cela a pu me griller auprès d'autres clubs qui étaient potentiellement intéressés (...) Mais je n'ai pas de rancœur envers Liverpool.

Le choix du Betis: " Je suis très heureux (...) Et le plus important, c'est que je sois bien dans ma tête. Selon les versions, l'entourage du joueur devenu plus gourmand, ou un problème détecté au genou pendant la visite médicale forçant de nouvelles négociations, ont été mises en avant pour expliquer ce couac. "On ne m'a pas parlé une seule seconde du genou". On a vécu tout ça comme une petite secousse. "C'était un moment un peu noir de ma carrière", poursuit le champion du Monde, qui assure n'avoir "plus aucun contact" avec Bernès. (...). Lui-même sait ce qu'il en est...

Fekir évoque son transfert raté à Liverpool — International