Dimanche, 15 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Consignes des autorités aux ressortissants en Afrique du Sud — Tchad

Consignes des autorités aux ressortissants en Afrique du Sud — Tchad

06 Septembre 2019

Ces dernières années, avec la crise économique qu'il traverse, le pays tente plutôt de fermer ses frontières.

La situation s'est progressivement normalisée, mercredi, à Johannesburg, principale ville sud-africaine, sous haute surveillance policière après trois jours d'émeutes. Des commerces ont timidement rouvert.

"Nous savons qu'au moins 10 personnes ont été tuées dans ces violences, une d'entre elles est étrangère", a déclaré le chef de l'État dans une intervention radiotélévisée à la nation.

En Afrique subsaharienne, la rancoeur à l'encontre des Sud-Africains n'a toutefois pas tourné au conflit diplomatique et de nombreux gouvernements ont certes dénoncé les violences, mais sont restés beaucoup plus mesurés. En République démocratique du Congo (RDC), le consulat de l'Afrique du Sud et un magasin d'une enseigne sud-africaine ont été attaqués à Lubumbashi (sud-est), la deuxième ville du pays. Un groupe de citoyens engagés a décidé d'organiser une marche de protestation devant les locaux de l'ambassade sud-africaine à Lusaka, la capitale zambienne.

Sa compatriote, Tiwa Savage (8 millions d'abonnés sur Instagram) a, elle, annulé l'un de ses prochains concerts à Johannesburg: "Je refuse de voir mon peuple massacré en Afrique du Sud".

Mort de LaShawn Daniels, l'homme derrière les succès de Beyoncé, Lady Gaga ou Michael Jackson
Le parolier LaShawn Daniels - qui a écrit pour Beyoncé , Lady Gaga ou Michael Jackson - est mort dans un accident de la route. L'américaine, auteur-Compositeur-LaShawn Daniels est arrivé Mardi à l'Âge de 41 Ans, dans un Accident de voiture Vie.

La ministre des Affaires étrangères au Kenya a regretté les actes xénophobes, mais a aussitôt "salué la condamnation de ces attaques par le gouvernement sud-africain". "Des vies ont été détruites", a-t-il ajouté. "C'est à partir de cette information que nous avons estimé que nous devions protéger les employés et nous avons fermé nos portes". Dans un climat marqué par une hausse continue du chômage, les Sud-Africains accusent les expatriés africains de leur "voler" des opportunités d'emploi devenues rares.

Son homologue du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a "condamné" "toute forme de violence alimentée par la haine", saluant cependant "la réponse rapide des autorités sud-africaines" pour tenter de ramener le calme. Le Botswana a appelé ses concitoyens sur place à faire preuve de " la plus grande prudence" et à "rester vigilants en permanence ".

Le président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, a fermement condamné ces attaques, assurant que " tout le monde est la bienvenue en Afrique du Sud ". "S'en prendre à des étrangers n'est pas la bonne attitude", a-t-il répété. "Il ne peut y avoir aucune justification pour qu'un Sud-Africain s'en prenne à des gens d'autres pays", a martelé le Président. "Ils volaient juste. Quand ils brûlent les magasins, vous perdez tout".

En 2015, sept personnes avaient été tuées au cours de pillages visant des commerces tenus par des étrangers à Johannesburg et à Durban (nord-est). "Nous sommes un pays complètement engagé contre la xénophobie".

Consignes des autorités aux ressortissants en Afrique du Sud — Tchad