Mardi, 17 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Une app populaire s'est transformée en virus

Une app populaire s'est transformée en virus

01 Septembre 2019

Sortie en 2010, l'application CamScanner cumule à ce jour 100 millions d'utilisateur. Si certains sont eux-mêmes propriétaires d'applications mobiles qu'ils parviennent à référencer dans les librairies Apple et Google, d'autres parviennent directement à s'infiltrer dans le code d'applications populaires existantes pour diffuser ensuite leurs logiciels malveillants. Ce succès pourrait être entravé par les révélations des chercheurs de l'éditeur d'antivirus Kaspersky.

Il bon de rappeler que cela fait des mois que des utilisateurs de l'application se plaignent de comportements suspects sur l'application CamScanner. L'équipe de Kaspersky a déclaré que ce type spécifique de Trojan Dropper avait déjà été vu "dans certaines applications préinstallées sur des smartphones chinois".

Une fois ce code malveillant extrait, il va télécharger à son tour d'autres modules en fonction des choix opérés par ses créateurs.

En France, au moment de la rédaction de cet article, seule la version payante de CamScanner est encore accessible depuis le Google Play Store.

Tennis - US Open : Pouille et Mladenovic éliminés au 2e tour
Enfin, Benôit Paire a été sorti par le sans-grade slovène Bedene (4-6, 6-7, 6-2, 7-5, 7-6) en ayant manqué des balles de match. Soit moins de temps qu'il n'en a fallu à Fiona Ferro (74e) pour battre Kristina Mladenovic (54e), 6-4, 6-7 (3/7), 6-3.

Il faut noter que les applications qui présentent de la publicité intrusive deviennent de plus en plus nombreuses sur le Play Store. Mais bien souvent, on se rend compte que certains développeurs en abusent, ce qui a poussé Google à revoir sa politique développeur en 2017 et à changer les règles encadrant la publicité sur Android. En conclusion, la firme en profite pour recommander d'utiliser sur Android des outils de détection de virus. qu'elle commercialise, d'ailleurs.

La version iOS de CamScanner n'a pas été touchée par ce logiciel malveillant et demeure téléchargeable sur l'App Store d'Apple.

Selon BuzzFeed News, ces applications avaient l'habitude deffectuer des clics publicitaires même lorsqu'elles ne fonctionnaient pas en arrière-plan, épuisant la batterie et consommant des données des utilisateurs. Quant au malware, les chercheurs de chez Kaspersky ont annoncé avoir réussi à éradiquer le malware du code de l'application. Avant de télécharger une application, ils recommandent de parcourir les commentaires sur celle-ci et de faire attention aux permissions quelle requiert lors de son installation.