Mardi, 17 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » La surprise du G7

La surprise du G7

26 Août 2019

Parmi les sujets qui seront officiellement abordés, on compte la crise liée à l'environnement et aux incendies qui se multiplient actuellement en Amazonie. Donald Trump, qui a pourtant assisté à ces échanges, a par la suite démenti d'avoir "discuté de ça" et précisé que le G7 n'avait pas de mandat en la matière. Des questions qui seront abordées dans un contexte plus qu'électrique sur place, où les opposants (parmi lesquels des Black Blocs) se sont organisés.

Sur le front du terrorisme, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont appelé à "élargir" et à "renforcer" financièrement la coalition internationale aidant les pays du Sahel à lutter contre les groupes jihadistes. "On est sept pays souverains qui se mettent d'accord sur la table", a-t-il déclaré aux journalistes. Accord avec le Japon, négociations avec le Royaume-Uni, commentaires incendiaires dans la guerre commerciale Etats-Unis-Chine.

Il ne reste que quelques heures avant le bilan de ce G7.

Selon le New York Times, plusieurs responsables américains ont d'ailleurs estimé que les Français mettaient l'accent sur "des problèmes de niche", à destination de la population française, comme le changement climatique et l'égalité hommes femmes, reléguant le ralentissement économique mondial au second plan.

Si des sources diplomatiques ont un temps annoncé que les chefs d'État ou de gouvernement du G7 avaient convenu de "charger le président français Emmanuel Macron de discuter avec l'Iran et de lui adresser un message" pour éviter l'escalade dans la région, cette information a été démentie un peu plus tard.

" "Les iPhone 11 " Pro " mieux protégés contre l’eau et les chocs ?
Du côté des AirPods 3, Apple serait en plein développement d'une version avec résistance à l'eau et avec suppression de bruit. Mais cette année, Apple pourrait proposer encore plus de nouveaux produits.

Coup de théâtre au G7 de Biarritz (France) sur le front du nucléaire iranien, le chef de la diplomatie iranienne a été reçu par des Européens dimanche en marge du sommet, où le président français Emmanuel Macron tentait de convaincre son homologue américain Donald Trump de jouer la désescalade avec Téhéran. Ce samedi, lors d'un point presse, le président du Conseil européen, Donald Tusk s'est montré explicite: " L'UE est aux côtés de la France, si les Etats-Unis imposent des droits de douane à la France, l'UE répondra de la même manière.

Ce "very big trade deal" ("énorme accord commercial") verra le jour "assez vite", a-t-il promis.

Pas plus qu'il n'y a eu d'avancées sur la taxation des géants américains du numérique, une pomme de discorde entre la France, qui a voté une taxe sur leur chiffre d'affaires sur le territoire, et les États-Unis, qui menacent de taxer les vins français en représailles.

Cette arrivée surprise était pressentie depuis qu'un avion officiel iranien s'était posé à 14h13 à l'aéroport de Biarritz.

Sur l'Amazonie par exemple, dimanche soir, le G7 n'avait pas encore pris les mesures d'urgence promises par le président français, un dossier test à la fois pour l'efficacité du G7 et pour la méthode Macron.

La surprise du G7