Mercredi, 8 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Son frère Alexandre l’accuse de l’avoir martyrisé — Yann Moix

Son frère Alexandre l’accuse de l’avoir martyrisé — Yann Moix

25 Août 2019

Dans une lettre ouverte publiée par Le Parisien, samedi 24 août, Alexandre Moix, petit frère de Yann Moix, accuse son aîné d'avoir été son "tortionnaire" et d'avoir fait passer pour siennes, dans son dernier roman Orléans (Grasset), les violences qu'il a infligées à son cadet dans leur enfance. Des violences que confirme Alexandre Moix: "J'ai subi 20 ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part".

Dans le roman "Orléans", Yann Moix affirme avoir été maltraité par ses parents. "Dans sa vie, mon frère n'a que deux obsessions: obtenir le prix Goncourt et m'annihiler". Me nier, m'éliminer, me rayer de la carte.

Alexandre Moix écarté du monde littéraire par Yann Moix Comme son célèbre frère, Alexandre Moix est aussi écrivain et réalisateur. Dans cette œuvre qui fait polémique, l'écrivain et chroniqueur réitère les accusations contre son père et décrit sa jeunesse d'enfant battu. Sa mère, elle, est accusée de collaborer avec "la Kommandantur", exagérant les bêtises d'un fils dont elle aurait toujours souhaité la mort. La douleur fut si intense que j'en tombais dans les pommes. Mais Yann était un grand frère destructeur. Je serais venu sur Terre uniquement pour achever son règne.

⋙ Raphaël Glucksmann ironise sur la pique de Yann Moix: "En matière de pastèque, il peut donner des leçons à la Terre entière!" "Ses poings pleuvaient sur ma couette comme des giboulées".

Arrivée surprise du chef de la diplomatie iranienne
Plus tôt dans la semaine, il était dans les capitales scandinaves où se trouvait le ministre iranien. Sa présence à Biarritz est un coup de tonnerre.

Selon Alexandre Moix, la victime des sévices décrits dans le livre est plutôt le bourreau.

Documentariste pour Arte mais aussi écrivain, Alexandre Moix reproche aussi à son aîné d'avoir "empêch [é] purement et simplement la parution de [s] on premier roman Second Rôle chez un grand éditeur" et "d'avoir également tout fait pour [lui] nuire dans le milieu du cinéma".

"Les corrections qu'il écopait de mon père (.) faisaient suite aux sévices, eux bien réels, qu'il m'infligeait", assure-t-il encore. "Tiraillé entre le supplice qu'il me faisait subir et ses pleurs lorsqu'il se faisait corriger, je me sentais coupable", explique le frère de Yann Moix.

Alexandre Moix n'a pas apprécié les propos tenus par son frère dans son roman. Et il n'y aura qu'un Moix dans la littérature! Il sacrifie la réalité sur l'autel de ses ambitions littéraires. Dans la première partie qui décrit la cellule familiale, il décrit sa mère comme le regardant avec "de la haine et du mépris", affublant sa mère d'avoir des intentions criminelles. "Elle luttait sans trêve contre l'idée de me noyer dans l'eau mousseuse du bain ou de m'étouffer sous l'oreiller de mon petit lit", écrit-il en parlant de sa mère. Il décrit également des violences de la part de son père, comme une poubelle déversée sur lui, des coups, ou sa tête, plongée dans la cuvette pleine des toilettes. Des violences qu'il avait déjà notamment mentionnées face à Patrick Sébastien sur le plateau d'On n'est pas couché en 2016.

Son frère Alexandre l’accuse de l’avoir martyrisé — Yann Moix