Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Sommet du G7 à Biarritz : des heurts et des interpellations à Urrugne

Sommet du G7 à Biarritz : des heurts et des interpellations à Urrugne

25 Août 2019

Dix-sept personnes ont été interpellées et quatre policiers légèrement blessés vendredi soir à Urrugne dans le sud-ouest de la France lors de heurts entre manifestants et forces de l'ordre près du camp où résident une partie des opposants au G7, a-t-on appris auprès des autorités.

Les premiers incidents ont éclaté vendredi 23 août dans un campement d'anti-G7 situé à Urrugne, près de Biarritz.

Soixante-huit personnes ont été interpellées ce samedi dans le cadre du dispositif de sécurité du G7 de Biarritz, et 38 d'entre elles ont été placées en garde à vue, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, sans précision sur le lieu ou le contexte des interpellations. 17 militants ont été placés en garde à vue et quatre policiers ont été blessés, d'après la préfecture.

Opel Corsa e-Rally: Le premier Électro-Rallyeauto Nouvelles
L'objectif est de la faire participer à une coupe organisée par Opel en partenariat avec l'automobile club allemand ADAC. Dès 2020, les épreuves se dérouleront lors des différentes épreuves du championnat d'Allemagne des rallyes notamment.

Les policiers ont été légèrement blessés par un tir de mortier d'artifice, selon la préfecture, qui a précisé que " la situation était stabilisée un peu après 22 heures. Après avoir essuyé des tirs de projectiles, explique la préfecture, les policiers ont répliqué en effectuant "deux tirs de lanceurs de balles de défense [LBD]". Des manifestants ont ensuite tenté de bloquer l'accès de leur camp en montant de petites barricades de fortune. Dans une de ses vidéos, on peut voir les forces de l'ordre tirer des grenades lacrymogènes en direction des militants, qui pour certains tentent de prendre la fuite. Taha Bouhafs précise que des "LBD sont envoyés" en direction de la foule. Celles-ci stationnaient "en nombre" autour du lieu. Une information confirmée par la préfecture, qui n'a de son côté "pas fait état de blessés parmi les manifestants", rapporte l'AFP dans la soirée du 24 août.

Les anti-G7 ont prévu de nombreuses manifestations durant les trois jours du sommet, notamment une marche qui devrait relier ce samedi Hendaye et Irun, en Espagne.

Emmanuel Macron s'adressera aux Français ce samedi à 13 h, avant l'ouverture du G7.

Sommet du G7 à Biarritz : des heurts et des interpellations à Urrugne