Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Arrivée surprise du chef de la diplomatie iranienne

Arrivée surprise du chef de la diplomatie iranienne

25 Août 2019

D'après l'historique de l'appareil fourni par le site, cet avion s'est rendu ces derniers jours dans les capitales européennes visitées par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

Sa présence à Biarritz est un coup de tonnerre. Vendredi, jour où Mohamamd Javad Zarif était à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron, l'avion a fait la liaison Paris-Téhéran, avant de faire Téhéran- Biarritz ce dimanche.

A la surprise générale, le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif, est arrivé dans la cité basque en début d'après-midi alors que la question du nucléaire iranien occupe une grande partie des discussions du G7 depuis 48 heures.

"Aucune rencontre (de M. Zarif) n'est prévue à ce stade avec les Américains" présents à ce sommet du G7 dans le sud-ouest de la France, dont Donald Trump, a précisé la présidence française, indiquant que cette visite avait lieu à l'initiative de Paris et non du G7. Plus tôt dans la semaine, il était dans les capitales scandinaves où se trouvait le ministre iranien.

Les conditions d'utilisation surréalistes de l'Apple Card
Et en ces temps de scandales à répétition sur l'utilisation indue des données privées, Apple promet une discrétion absolue. Pour les titulaires de l'élégante Apple Card en titane, le 'cashback' se limite toutefois à 1% du montant des achats.

Après en avoir discuté longuement samedi soir lors d'un dîner informel avec ses partenaires, le président français a cru pouvoir annoncer avoir obtenu l'accord de tous - donc Donald Trump compris - pour parler à l'Iran d'une même voix. "Il y a un message du G7 sur nos objectifs, et le fait qu'on les partage évite les divisions", a assuré dimanche matin le président français sur la chaîne de télévision LCI/TF1. Hier, dans la soirée, Paris a annoncé que les dirigeants du G7 auraient confié une mission de médiation à Emmanuel Macron, qui s'entretient régulièrement avec son homologue iranien, afin "d'éviter à tout prix que l'Iran se dote de l'arme nucléaire" et "d'arrêter l'escalade dans la région", selon la présidence française. "Nous avons acté d'une communication commune et d'une décision d'action qui permet de réconcilier un peu les positions", a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump et les dirigeants européens continuaient dimanche de diverger sur ce point. " Il n'y a pas de mandat donné au G7". "Chaque pays va continuer à agir chacun dans son rôle ", a-t-il ajouté, en indiquant qu'il allait poursuivre ses efforts pour éviter une escalade entre Téhéran et Washington.

Donald Trump, après avoir déchiré l'accord sur le nucléaire iranien en mai 2018 et rétabli de lourdes sanctions, exige de nouvelles garanties de l'Iran sur ses activités diplomatiques et militaires.

Soucieux de ne pas froisser ses interlocuteurs, Emmanuel Macron a souligné que, si la crise se résolvait, il était "prêt à dire que c'est grâce à.qui on veut!" car "le plus important" serait "qu'on ait réussi".

Arrivée surprise du chef de la diplomatie iranienne