Mardi, 17 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » La Corée du Nord tire des projectiles

La Corée du Nord tire des projectiles

24 Août 2019

La tension dans la péninsule coréenne s'est récemment aggravée avec le lancement vendredi de projectiles à courte portée par Pyongyang, le sixième du genre depuis trois semaines et considéré comme une manifestation contre les exercices militaires américano-coréens.

Pyongyang a tiré samedi deux nouveaux projectiles qui pourraient être des missiles de courte portée, peu après avoir affirmé être la plus grande "menace" pour les Etats-Unis, en qualifiant au passage de "toxine" le secrétaire d'Etat Mike Pompeo. Le dernier test remontait à mardi.

Les Etats-Unis et la Corée du Nord devraient reprendre "bientôt" les discussions sur la dénucléarisation et celles-ci devraient être positives, a déclaré jeudi un haut représentant sud-coréen après s'être entretenu à Séoul avec l'émissaire spécial américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun.

La présidence sud-coréenne a rassemblé son Conseil de sécurité national (NSC) à la suite de ces essais d'armes et fait part de ses "profondes préoccupations" dans un communiqué, en observant que ces tirs intervenaient alors que les manoeuvres conjointes entre Washington et Séoul étaient achevées. Ces manœuvres sont considérées comme un acte hostile par la Corée du Nord. "Nous consultons étroitement nos alliés japonais et sud-coréens", a-t-il dit.

Washington et Pyongyang n'étaient alors pas parvenus à s'entendre sur le démantèlement des programmes nucléaires de la Corée du Nord en échange d'une levée des sanctions économiques.

Donald Trump veut autoriser la détention illimitée des enfants migrants — USA
L'administration Trump vient d'ouvrir un nouveau front dans sa lutte contre l'immigration illégale. Avant, maintenir les enfants migrants en détention pendant plus de 20 jours était interdit.

Donald Trump, en révélant le 10 août le contenu d'une lettre que lui a adressée Kim Jong Un, avait assuré sur Twitter que le dirigeant nord-coréen voulait reprendre les négociations dès la fin des exercices militaires conjoints.

Des rumeurs relayées par la presse font état d'une rencontre potentielle entre Américains et Nord-Coréens dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées.

Le représentant nord-coréen a par ailleurs reproché au secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo de jeter des "ombres noires" sur les discussions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, estimant que Pompeo était davantage préoccupé par ses ambitions politiques personnelles que par son rôle actuel de chef de la diplomatie américaine.

À la fin du mois de juin, le président américain Donald Trump et le leader suprême de la RPDC Kim Jong Un se sont rencontrés à la frontière intercoréenne, et les deux dirigeants ont convenu de constituer des équipes pour reprendre les négociations de travail dans un délai de quelques semaines.

La Corée du Nord tire des projectiles