Lundi, 16 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » La justice française ouvre à son tour une enquête — Affaire Epstein

La justice française ouvre à son tour une enquête — Affaire Epstein

23 Août 2019

Les investigations, confiées à l'Office central de répression des violences faites aux personnes (OCRVP), devront permettre de "mettre au jour d'éventuelles infractions commises non seulement sur le territoire national, mais aussi à l'étranger au préjudice de victimes françaises" ainsi que d'éventuels "auteurs de nationalité française", a expliqué dans un communiqué le procureur de Paris, Rémy Heitz. Cette enquête préliminaire a aussi été ouverte des chefs d'"association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes" et "association de malfaiteurs en vue de commettre des délits punis d'au moins 5 ans d'emprisonnement".

"Les vérifications et recoupements et recoupements effectués sur la base des éléments transmis au parquet et les échanges engagés avec les autorités américaines" ont conduit à l'ouverture de cette enquête, indique le parquet de Paris dans un communiqué.

A la suite de l'interpellation du financier américain, l'association Innocence en danger avait lancé un appel à témoignages de victimes comme de témoins des agissements dont il était accusé. L'autopsie de son corps a confirmé la thèse du suicide, largement critiquée depuis la nouvelle de la mort du milliardaire.

Dans un témoignage datant de 2011 mais récemment rendu public aux Etats-Unis, une plaignante accusait le financier et jet-setter d'avoir abusé de très jeunes Françaises qui lui avaient été envoyées comme "cadeau d'anniversaire surprise".

Après Lémina, Monaco vise un retour de Bakayoko
Franck Kessié, le milieu de terrain ivoirien de l'AC Milan, serait suivi activement par Monaco, à en croire RMC Sport jeudi soir. Ce qui ne devrait pas poser de problèmes puisque les Saints ne comptent plus sur l'ancien Marseillais.

Quel rôle pour Jean-Luc Brunel?

L'association Innocence en danger avait annoncé jeudi avoir " dix témoignages", " principalement des victimes", concernant des actes liés à l'affaire Jeffrey Epstein " commis sur le sol français ", selon sa présidente Homayra Sellier.

Il avait conclu un accord de plaider-coupable pour une seule charge, celle d'avoir sollicité les services de prostituées mineures, et n'avait écopé que d'une peine de 13 mois de prison aménagée, avec autorisation de quitter sa cellule pendant la journée.

En 2015, alors en froid avec Epstein, M. Brunel avait annoncé des actions en France et aux Etats-Unis pour dénoncer ces "allégations" mais aucune de ces procédures n'a prospéré.

La justice française ouvre à son tour une enquête — Affaire Epstein