Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Brésil: Les feux dans la forêt amazonienne provoquent un émoi mondial

Brésil: Les feux dans la forêt amazonienne provoquent un émoi mondial

22 Août 2019

Les images sont impressionnantes et font le tour des réseaux sociaux. La hausse a été particulièrement alarmante dans les Etats occupés en totalité ou partiellement par la forêt amazonienne, comme celui du Mato Grosso (centre-ouest), avec 13.682 départs de feu (+87 %).

Les incendies qui ont commencé au cours du mois de juillet sont dévastateurs. Les Etats de l'Amazonas et de Rondonia sont en proie aux flammes, la Bolivie aussi.

Selon le chercheur de la Nasa Santiago Gasso, les incendies ont créé une couche de fumée couvrant une superficie d'environ 1,2 million de km², soit près de deux fois la superficie de la France.

La nuit noire en plein milieu de l'après-midi.

"Une simple petite alerte au monde entier: le ciel est tout à coup devenu noir aujourd'hui à Sao Paulo, et les météorologistes pensent qu'il s'agit de la fumée des incendies qui font rage à des *milliers* de kilomètres d'ici".

Le tournage d'un clip de Booba interrompu par des coups de feu
Les agresseurs ont ouvert le feu à plusieurs reprises et ont frappé des membres de l'équipe à coups de batte de base-ball. Une fusillade a éclaté sur le tournage du clip Glaive de Booba dans la nuit de mardi à mercredi en Seine-Saint-Denis.

2/ La photo d'un lapin calciné (A) figure dans diverses publications mais cet animal lui non plus n'a pas été victime des feux de forêt en Amazonie.

Les feux de forêt ont augmenté de 83 % depuis le début de cette année au Brésil par rapport à l'ensemble de 2018, a annoncé mardi l'INPE, un institut officiel. Entre janvier et août, 72.843 départs de feu ont été enregistrés dans le pays, contre 39.759 sur la totalité de l'année 2018, selon des chiffres de l'Institut national de recherche spatiale (Inpe) qui observe notamment l'évolution de la forêt au Brésil. La cause de cette augmentation? Les feux en Amazonie sont notamment provoqués par les défrichements par brûlis utilisés pour transformer des aires forestières en zones de culture et d'élevage ou pour nettoyer des zones déjà déforestées, généralement pendant la saison sèche. Cette pratique, normalement interdite à cette période de l'année, reste pourtant très utilisée. Selon l'INPE, la déforestation en juillet y a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018.

"La déforestation accrue et les incendies sont les conséquences de la politique anti-environnementale" de Bolsonaro, a déclaré Marcio Astrini, le coordinateur des relations publiques de Greenpeace au Brésil. Par ailleurs, depuis plusieurs semaines, le hashtag #PrayforAmazonia est en top tendance, sur Twitter, avec plus de 150.000 références. Les internautes reprochent notamment au président brésilien Jair Bolsonaro, ouvertement climatosceptique, de ne rien faire pour lutter contre les incendies.

Le mot-dièse était également en haut du classement sur le réseau social au Brésil, suivi de #ONGs, suite aux déclarations de Jair Bolsonaro.

Brésil: Les feux dans la forêt amazonienne provoquent un émoi mondial