Mardi, 17 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Vers un vaccin contre l'allergie aux chats

Vers un vaccin contre l'allergie aux chats

16 Août 2019

Après dix ans de recherches et d'essais cliniques divers, une équipe de chercheur.se.s britanniques vient de mettre au point un vaccin qui pourrait bien changer la vie des amoureux.ses des chats qui, comme 25% des Français.es, ne peuvent pas les approcher sous peine de se frotter les yeux et d'éternuer pendant des heures.

Ainsi, en réalité, ce ne sont pas les poils de l'animal qui posent problème mais la présence de cette protéine sur les poils, lorsqu'ils font leur toilette.

Vous êtes allergique aux chats mais rêvez d'en avoir un?

Dans un article posté sur Twitter le 8 août dernier, le Journal of Allergy and Clinical Immunology affirme que ce vaccin permettra de lutter contre la principale source d'allergie chez nos félins: la Feld 1.

Harvard, Stanford : les universités américaines dominent encore le classement de Shanghai
On prend les mêmes et on recommence! L'université de Rennes 1 se place parmi les 700 premières du classement de Shanghaï . Une trentaine d'établissements français figurent quant à eux plus bas dans la hiérarchie, dans le top 1000 mondial.

Originalité de ce traitement, il est à administrer à l'animal et non à l'être humain: les scientifiques suisses ont trouvé un remède qui diffuse directement des anticorps neutralisant la protéine présente chez le chat.

L'HypoCat a déjà été testé sur 54 chats qui ont réagi positivement, rapporte le Huffpost.

En effet, un vaccin permettant de supprimer l'ensemble des symptômes provoqués par l'allergie des chats a été développé et devrait être disponible dans les trois prochaines années, relaye le Dailymail. Et face à ce marché potentiel énorme, le directeur général de HypoPet, Dr Gary Jennings, a annoncé sur le site de sa compagnie que la mise en vente du vaccin était en "discussion avec les régulateurs américains et européens dans l'espoir d'obtenir ce produit très nécessaire sur le marché".

La sortie du vaccin est prévue d'ici trois ans.