Mardi, 20 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Léger recul au deuxième trimestre — Chômage

Léger recul au deuxième trimestre — Chômage

14 Août 2019

Calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT), il a reculé de 0,2 point au printemps pour atteindre 8,2 % en France métropolitaine, selon les chiffres publiés ce mercredi matin par l'Insee.

Sur un an, le repli atteint dans les deux cas 0,6 point pour atteindre un nouveau plus bas depuis le début de 2009, souligne l'Insee. Sur cette période, la France comptait 66.000 chômeurs de moins, soit un total de 2,4 millions de personnes.

Quant au taux de chômage de longue durée (c'est-à-dire les personnes qui déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an), il baisse aussi très légèrement: avec quelque 900.000 chômeurs qui se déclarent dans cette situation, il se replie de 0,1 point sur le trimestre et de 0,4 point sur un an.

L'arme anti-Netflix de l'audiovisuel français, Salto, sera lancée en 2020
Cet accord va permettre d'avancer et une date de lancement est d'ailleurs communiquée: premier trimestre de 2020. Une société autonome, détenue à parts égales par les trois groupes, sera créée pour opérer cette plateforme.

Dans sa note de conjoncture trimestrielle, l'Insee a récemment prévu que ce taux parvienne à 8,3% fin 2019.

Le taux de chômage est passé sous la barre des 9% depuis le 4e trimestre 2018 et poursuit une lente décrue depuis mi-2015.

Par ailleurs, si, d'un trimestre à l'autre, le taux d'emploi est quasi stable, il progresse de 0,2 point sur un an (à 66 %). Celui des plus de 50 ans est en baisse de 0,2 pt à 6,1% (-0,2 sur un an). En France métropolitaine, par tranche d'âge, le taux de chômage des 15-24 ans diminue de 0,6 point pour s'établir à 18,6% de la population active, soit un recul de 1,5 point sur un an. Ces personnes qui souhaitent travailler mais qui ne sont pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement ont vu leur nombre augmenter de 63 000 (-80 000 au 1er trimestre). L'institut a fait état depuis, la semaine dernière, d'une hausse de 0,3 % de l'emploi salarié dans le secteur privé au 2e trimestre en France après une progression de 0,5 % au 1er, avec 62 100 créations nettes de postes contre 95 600 les trois mois précédents. Sur un an, elle recule de 0,7 pt. Au 1er janvier 2020 suivront le bonus-malus sur les contrats courts dans sept secteurs ainsi que la taxation de 10 euros pour chaque CDD d'usage signé.

Léger recul au deuxième trimestre — Chômage