Jeudi, 12 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Brésil: sous Bolsonaro, la déforestation de l'Amazonie continue de s'accélérer

Brésil: sous Bolsonaro, la déforestation de l'Amazonie continue de s'accélérer

12 Août 2019

Les dernières données de l'institut national de recherche spatiale (INPE) faisaient état d'une augmentation de 88% de la déforestation au Brésil en juin par rapport à ce qui avait été recensé pour le même mois l'année dernière.

Depuis que le président Jair Bolsonaro a été élu, la déforestation a été multipliée par quatre en juillet 2019 par rapport au même mois l'an dernier.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a promis samedi de combattre la "déforestation illégale" dans le pays, au lendemain du limogeage du directeur de l'organisme chargé de mesurer la déforestation en Amazonie qu'il a accusé de falsifier les chiffres et de nuire à l'image du pays.

Sur les douze derniers mois, les zones déforestées du "poumon de la planète " atteignent les 6 833 kilomètres carrés, soit une augmentation de 40%.

Jeffrey Epstein s'est suicidé en prison
Plusieurs sources avaient alors indiqué qu'il avait tenté de se suicider, même si ses blessures étaient sans gravité. Le millionnaire Jeffrey Epstein, soupçonné d'agressions sexuelles sur mineurs, s'est suicidé en prison.

Le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles a cependant affirmé, mercredi 7 août, devant une commission parlementaire que ces données étaient le fruit " d'interprétations sensationnalistes de médias ".

"Le gouvernement Bolsonaro a limogé récemment le directeur de l'INPE, Ricardo Galvao, accusé de fournir des chiffres " mensongers " pour " faire le jeu des ONG ". La rapidité à laquelle ces zones sont déforestées est choquante, mais malheureusement prévisible, en raison de la politique anti-environnementale " menée par le chef d'État brésilien.

Le gouvernement a nommé dans la foulée un nouveau directeur par intérim, un militaire sommé désormais de présenter au président Bolsonaro toute nouvelle donnée avant de la rendre publique.

L'ex-capitaine de l'armée envisage notamment d'ouvrir les territoires réservés aux population autochtones à l'exploration minière, sous prétexte "d'intégrer les indigènes à la société", sans les laisser "confinés comme dans un zoo".

Brésil: sous Bolsonaro, la déforestation de l'Amazonie continue de s'accélérer