Jeudi, 12 Décembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » A Hong Kong, des entreprises pro-démocratie menacées de boycott

A Hong Kong, des entreprises pro-démocratie menacées de boycott

12 Août 2019

Les médias d'Etat chinois, relayés par des réseaux sociaux étroitement contrôlés, ont multiplié les appels à boycotter des entreprises soupçonnées de soutenir les manifestants pro-démocratie qui envahissent quotidiennement les rues de Hong Kong.

L'aéroport de Hong Kong a annoncé l'annulation pour lundi 12 août de tous les vols au départ et à l'arrivée en raison de l'ampleur d'une manifestation dans son principal terminal.

Plus de 5 000 manifestants sont rassemblés, lundi, à l'aéroport international de Hong Kong, après un week-end marqué par de nouveaux heurts dans l'île.

Un peu plus tôt samedi, des personnes âgées avaient organisé un rassemblement, baptisé " cheveux d'argent ", et délivré des pétitions au quartier général de la police et au bureau de la cheffe de l'exécutif de Hong Kong Carrie Lam, pour marquer leur soutien au mouvement contestataire. L'autorité aéroportuaire a déclaré: "A l'exception des vols au départ dont l'enregistrement est terminé et des vols à l'arrivée qui sont déjà en route pour Hongkong, tous les autres vols ont été annulés pour le reste de la journée".

Les militants pro-démocratie poursuivent depuis vendredi un sit-in à l'aéroport mais leur présence avait été jusqu'à lundi beaucoup moins importante.

Nouvelle alerte aux orages dans 4 départements de Rhône-Alpes — Météo
Des orages potentiellement violents sont prévus ce vendredi 9 août à partir de 18h00 en Haute-Garonne. Météo France a placé dans son dernier bulletin, le département de la Meuse en alerte orange.

Mobilisés à l'origine pour obtenir le rejet d'un projet de loi qui aurait autorisé les extraditions vers la Chine, les manifestants ont considérablement élargi leurs revendications, désormais centrées sur la dénonciation d'un recul des libertés et des ingérences de la Chine.

Ils exigent aussi une enquête sur les violences dont ils accusent la police et l'abandon pur et simple du projet de loi controversé.

Le territoire du sud de la Chine et " hub " financier international connaît sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession par Londres en 1997, avec des manifestations et des actions presque quotidiennes qui ont souvent dégénéré en violences entre activistes radicaux et forces de l'ordre.

À lire aussi: Hong Kong: Les manifestants verrouillent leur smartphone pour se protéger de la policeHong Kong: "Pékin espère depuis le début que l'opinion se désolidarise après des violences du mouvement " VIDEO.

A Hong Kong, des entreprises pro-démocratie menacées de boycott