Lundi, 26 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les cinq Français soupçonnés d'un viol collectif en Espagne mis en examen

Les cinq Français soupçonnés d'un viol collectif en Espagne mis en examen

10 Août 2019

Les deux amies norvégiennes ont pu fournir des éléments concernant l'identité des cinq Français, âgés de 18 à 19 ans, grâce à leurs profils sur les réseaux sociaux.

Au lendemain de leur interpellation pour le viol d'une Norvégienne de 20 ans, les cinq Français ont été entendus par une juge d'instruction et mis en examen, jeudi, à Benidorm en Espagne.

Les suspects, âgé de 18 ans pour l'un et de 19 ans pour les quatre autres, ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Guardia civil à Altea.

D'après les informations révélées par la Garde civile, un gendarme français aurait participé à l'opération policière qui a permis l'arrestation des suspects ce mercredi 7 août, avant leur retour en France. Leurs familles se sont rendues sur place. Les deux autres ont été remis en liberté, sans mesures de contrôle judiciaire.

F1 : un grand prix à Mexico jusqu'en 2022
Le Grand Prix a également été un moteur économique important pour la ville, renforçant ainsi sa réputation de centre touristique. Sur les réseaux sociaux, l'organisateur de la course mexicaine annonce un nouvel accord pour accueillir la F1 sur ses terres.

L'alerte avait été donnée peu avant 2H du matin par le centre de santé où s'était présentée la jeune femme qui les accuse de viol, accompagnée de son amie.

La victime présumée a raconté aux enquêteurs avoir été contactée par le groupe de jeunes Français via le réseau social de rencontre Tinder. Durant l'été, des patrouilles incluent ainsi des membres de forces de l'ordre étrangères, sur des sites très fréquentés par les touristes, a expliqué à l'AFP un porte-parole de la Garde civile. Il a aussi reconnu que son client avait effectivement eu un rapport sexuelle avec la plaignante le soir des faits, mais qu'il a assuré qu'il avait été "consenti et pas en réunion".

Au micro de l'AFP, Me Frédéric David tente de minimiser les faits, qui se sont selon lui "passés dans un contexte très alcoolisé de part et d'autre".

"Dans l'affaire ultramédiatisée dite de la " meute ", cinq Espagnols avaient d'abord été condamnés à neuf ans de prison pour " abus sexuel " pour le viol collectif filmé d'une jeune fille à Pampelune (nord), détonateur d'une grande mobilisation féministe.

Les cinq Français soupçonnés d'un viol collectif en Espagne mis en examen