Mardi, 20 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Huawei dévoile HarmonyOS, son alternative à Android (qui est loin d'être prêt)

Huawei dévoile HarmonyOS, son alternative à Android (qui est loin d'être prêt)

10 Août 2019

Au cas où l'impossibilité d'employer Android se confirmait, Harmony OS deviendrait également le système d'exploitation des smartphones Huawei. "Nous voulons inviter les développeurs du monde entier à se joindre à nous pour construire ce nouvel écosystème", a ainsi déclaré Richard Yu. La firme de Shenzhen (sud de la Chine) planche en effet depuis 2012 sur son propre système d'exploitation, initialement conçu pour l'internet des objets.

L'inscription sur une liste noire de celui qui est considéré comme le leader de la technologie 5G fait que les entreprises américaines ne sont, en théorie, plus autorisées à lui vendre des produits technologiques. Le numéro deux mondial des smartphones est menacé de perdre son accès à Android, le système d'exploitation américain qui équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde. Une période d'exemption de trois mois - qui doit prendre fin la semaine prochaine - a été accordée par Washington. Les smartphones devraient en priorité fonctionner sous Android.

Russie: cinq morts dans l'explosion sur une base militaire (nouveau bilan)
La mairie n'a pas précisé jusqu'à quel niveau était montée la radioactivité. Des missiles balistiques y sont notamment testés. Le bilan exact reste contesté.

Comme l'a déclaré Richard Yu, PDG de Huawei CBG, le système est compatible aussi bien avec les smartphones qu'avec les ordinateurs et les tablettes. Le groupe s'est toujours publiquement défendu de vouloir remplacer sur ses téléphones Android par un système d'exploitation maison. En plus du bannissement du marché américain, cet ajout interdit aux sociétés comme Google, Intel ou Qualcomm de collaborer ou de fournir des produits au constructeur chinois. Il sera ensuite étendu à d'autres appareils (montres, enceintes, systèmes pour automobiles.), en Chine d'abord puis dans le reste du monde. "Nous entrons dans une ère où les gens s'attendent à une expérience intelligente englobant tous les appareils et usages, a expliqué Richard Yu, à la tête des activités B2C de Huawei". Huawei promet enfin une sécurité accrue grâce au design isolant le micro-kernel de la plupart des services systèmes et à l'emploi inédit d'un processus de vérification de l'environnement d'exécution (Trusted Execution Environment ) sur l'appareil.

Si d'aventure Harmony OS débarque sur les smartphones de Huawei, la question cruciale sera celle des apps disponibles.

Huawei dévoile HarmonyOS, son alternative à Android (qui est loin d'être prêt)